Accueil » bmx matos » Diversion 2.0
Diversion 2.0

Diversion 2.0

bmx matos
Enfin dispo en France, le nouveau video-magazine de Bobby Carter a passé nos tests de visionnage avec succés.



Nom : Diversion video-magazine 2.0
Réalisée par : Bobby Carter (USA)
Disciplines : Flatland
Support : VHS
Durée : 32 mn
Spots : Brésil, USA
Prix : 34 euros
Riders : Dave Mc Daniel, Manuel Prado, James Mc Graw, Shawn White, Josh Evans, Sergio "Balo", Marco Paulo de Jesus, Leonardo Claro, Daniel Molina, Stephan Cerra, Bobby K. Carter, James Kennedy, Matt Wilhelm, Mike barrett, Brian Chapman, Tj Perry, Ed Nussbaum, Jeff Foster, Jon Dowker, Pete Brandt, Stephen Scheuerer, Jerry Milborn, jason Sison et Neston Flavela.
Site web : http://www.diversionvm.com



Best Tricks : Pete Brandt : Death truck en partant direct de la pedale to pedaling time machine no foot puis no hand ; Daniel Molina : Bike varial to switch feet forward upside wheelie to 2 tours du velo de suite en passant par caboose et fini en backward decade ; Marco Paulo de Jesus : ghetto truck to forward time machine.

Notre avis : En ce qui concerne la qualité de réalisation, il n'existe pas d'équivalent en vidéo de bmx, le montage est parfait, la lumière et les images magnifiques, personne ne pourra vous dire le contraire. Le but de Bobby est de nous faire découvrir des riders inconnus, ces gars que l'on ne voit nulle part car ils ne peuvent ou ne veulent aller aux contests et c'est assez satisfaisant de voir des nouvelles têtes. Des plus ou moins jamais vu mais ça n'enlève rien à leurs talents, le riding de certains, mêlant old school et new school tricks est assez intéressant même si on est moins habitués maintenant à voir des tricks en squeakant dans les links. Marco Paulo, fidèle à lui-même tourne dans tous les sens comme un taré, une belle turbine crack packer pour ce vieux Pete Brandt mais celui qui m'a le plus impressionné est sans aucun doute "Balo", avec son vélo tout pourri qui reflète bien l'environnement dans lequel il roule. Un vrai tueur, en brakeless, qui maîtrise tous les rolling et turbines sur l'avant comme sur l'arrière, des bons links, surtout celui qui se termine en catapulte (smith), prodigieux. A noter l'excellente interview de Shawn White pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le boss de Bizhouse qui sait aussi faire du vélo. La vidéo est certes, un peu chère, mais comme toutes les œuvres de Bobby Carter, elle restera une référence en la matière.

Distribué par : Original Flava distribution

Manu M.
vues: 825 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM