Accueil » bmx matos » Guide matos (part II)
Guide matos (part II)

Guide matos (part II)

bmx matos
Comment faire pour avoir un vélo ultra light et surtout en quoi ils sont faits pour être aussi légers !

DOCTEUR, QUEL REGIME MON VELO DOIT IL SUIVRE ?

De nos jours, le light est vraiment passé dans les mœurs même chez le débutants. Exit les couronnes épaisses, la chaîne GRV, les doubles wishbones, depuis que Ruben est arrivé avec son vélo léger, tout le monde a adhéré et les fabricants nous proposent des solutions pour alléger tout en gardant une certaine solidité.
Pour vous qui souhaitez alléger votre vélo, la règle majeure est de...ne pas faire n'importe quoi.
Si vous êtes un brise fer, méfiez vous de certaines pièces et comprenez bien qu'il faut que le matériel s'adapte à votre riding et non le contraire ! En cette cuvée 2008, certains cadres tombent sous les 2kgs grâce au traitement thermique après soudure qui permet de gagner en solidité sans utiliser autant de matière qu'avant. Toutefois, ce traitement est onéreux ce qui explique les hausses de prix.
Les fourches passent en dessous des 950g mais méfiance si vous avez tendance à tordre les pattes, ça ne changera pas forcément.
Les potences passent allègrement sous les 300g au point qu'on pourrait presque voir à travers. Le guidon multi butted est devenu maintenant un standard et les fabricants jouent surtout sur les géométries et les couleurs pour se différencier.



Pour les moyeux, les écrous à l'avant disparaissent pour des axes filetés plus légers et aussi costauds, les corps s'affinent de plus en plus et surtout on voit apparaître de nouvelles techniques pour remplacer le traditionnel axe cr-mo unique. Après l'étrier de frein alu usiné, c'est le levier qui devient une pièce technique.
Pour nos fesses, le système pivotal (combo selle/tige) a envahi le marché et en parallèle on voit aussi sortir de la selle slim type vélo de route et des tiges de selle riquiqui avec un bon rapport poids/fashion. Au niveau des matières, le titane se limite toujours à quelques petites pièces haut de gamme (axe, visserie) car son coût limite son utilisation pour des grosses pièces.
Le plastique commence à arriver pour les pegs et les pédales mais on ne doute pas que d'autres pièces vont être testées dans le futur.
D'accord, mais tout ça ne me dit pas comment alléger mon vélo complet que je viens de m'acheter !
En premier lieu, si vous n'êtes pas à fond de double truck ou de triple whip, changez le rotor pour un câble de frein simple ou téflonné qui sera aussi plus facile à régler. Changez le guidon qui est une pièce sur laquelle il faut vraiment avoir de bonnes sensations et sur laquelle vous pouvez gagner pas mal de poids (comme la fourche et le cadre) grâce au multi butted. Changez la tige de selle en crmo ou acier par une tige de selle en alu (que vous pourrez couper avec l'avis d'un expert) ou par l'indispensable combo pivotal. Lorsque vous saurez rouler plus smooth et bien entretenir vos roues, vous serez peut être tenté par des jantes plus légères (double parois et 36 rayons). Enfin quand vous serez riche, un petit axe titane dans le boitier et dans le moyeu arrière vous combleront sans doute.
A savoir que dans votre recherche de l'allégement, gardez à l'esprit l'équilibre global de votre vélo. Rien de sert d'avoir un avant ultra light pour une grosse roue arrière. Sachez également que la perte de poids se fait d'autant plus sentir qu'elle agit sur les roues, pièces en mouvement.



Aujourd'hui, vous possédez un large choix de pièces pour trouver votre bonheur, même en vélos complets ou vous trouverez des vélos à 11 kgs. Cette quête du poids ne semble donc pas avoir de limite. Va t'on finir comme en route avec des vélos de moins 5kg ? J'en doute mais on ne connaît pas encore le meilleur rapport poids/comportement et l'avenir nous réserve encore de sacrés surprises. Alors on verra.
Par Fafa de Databmx

Note de la rédaction : Ces ligne ont été écrites l'hiver dernier et depuis les compagnies ont encore progressé dans leur recherche pour gagner du poids. Des nouveaux combos guidon-potence ou selle-tige ont fait leur apparition chez KHE, Eclat ou Fly bikes et d'autres sont en préparation chez Koxx, St Martin... ainsi que la prolifération des pièces en plastique comme les roulements de pédalier, embout de guidon, pegs... Les bikes de flat sont déjà sous la barre des 8kg et une certaine marque qu'on connaît bien va tester le cadre le plus light jamais produit ! Notons cependant que si quelques marques se contentent de suivre les tendances en modifiant des micro-détails ou en changeant juste le stickers de la pièce, d'autres marques (comme KHE, Fly bikes, St Martin) prennent des risques pour faire évoluer le matos, allant souvent jusqu'à flirter avec la limite de la solidité des pièces. On a pu voir des couronnes pesant 10gr ou des pegs moins de 80gr récemment, a-t-on déjà dépassé la limite du raisonnable ?

MADE IN USA OU MADE IN TAIWAN ?

C'est la fameuse question qui anime tant les discussions entre Bmxers. A la fin du XXe siècle, le Made in USA bénéficie d'une avance technologique certaine, les tubes US étant de meilleure qualité, les soudures plus lisses et régulières que celles des cadres Made in Taiwan.
Depuis, la donne a changé. Dépourvues d'ateliers de fabrication, les marques non-américaines (européennes pour la plupart) travaillent forcément avec Taiwan. Pour répondre à la demande de ces marques, les usines de Taiwan ont donc investi, progressé et se sont modernisées. En regardant le marché aujourd'hui, on note que les produits les plus techniques sont désormais Made in Taiwan, les produits Made in USA étant plus traditionnels.
Petit comparatif.
Les atouts du Made in USA : fierté de dire "mon cadre est made in the USA" dû à une image de luxe, de "roots" aux yeux de certains anciens Bmxers car les marques 100 % US ont, c'est vrai, lancé le BMX moderne.
Les atouts du Made in Taiwan : technologie, modernité. Voyez vous mêmes : tubes multibutted, tubes formés, traitements thermiques après soudures, tubes à épaisseur variable sur le diamètre, tasseaux et butées de frein démontables...Comment expliquer alors le différentiel de prix entre les usa plus chers que Taiwan ? Parce que les ateliers américains se rapprochent de l'artisanat, pendant que les usines taïwanaises produisent industriellement.
Un point commun toutefois : les soudures sont toujours faites à la main, une machine n'arrivant pas à souder aussi bien qu'un homme.



Au final, pour le rider, qu'est ce qui importe ? Made in USA ou Made in Taiwan, cela ne change rien car on peut dire qu'aujourd'hui presque tous les cadres de BMX se valent. D'ailleurs, est-ce que vous vous posez la question de la provenance de vos chaussures ou de votre téléphone portable ? Et pour ceux qui critiqueraient encore Taiwan, enlevez donc tout ce qui vient de Taiwan sur votre vélo à part votre cadre made in usa et vous aurez un vélo sans pneus, jantes, moyeux, poignées, selle, tige de selle, frein, pédales, chaine, rayons, jeu de pédalier, jeu de direction...Pas facile de rouler du coup.
Par Med de Bmx groupement

ET ILS SONT EN QUOI TES TUBES TOI ?

Les full metal alchemist du chromoly !

Depuis des siècles les alchimistes cherchent le secret de la fabrication de la pierre philosophale qui est censée être capable de transmuter les métaux les plus communs en or ou en argent. Et les marques de bmx les plus créatives jouent elles aux alchimistes en transformant de l'acier bien lourd en matériau haut de gamme à la fois résistant et incroyablement léger ! Damned qui l'eut cru ?

L'acier
Au départ il y avait l'acier et son rejeton indigne le Hiten, pas cher du tout et facile à souder, bien pour débuter à une époque ou les débutants ne tentaient pas de tail-whips au bout de 3 jours mais qui s'est avéré très vite trop lourd et trop mou pour les riders bmx.
Le chromoly 4130
En rajoutant à l'acier, du chrome (1%) et du Molybdène (0.2%) on a obtenu le Chromoly qui s'est vite imposé comme le matériau rêvé pour le bmx : souple sur les gros chocs, 2 fois plus solide que l'acier, rigide et toujours facile à souder ! Enfin facile à souder...Il l'est mais uniquement dans sa version 4130, le 30 indique un pourcentage de carbone n'excédant pas 0.30%, détail qui tue car le Chromoly 4140 par exemple est plus résistant que le 4130 mais les 0.40% de carbone qu'il contient le rendent quasi impossible à souder sans gros risques de casse à la soudure...Bref c'est le Chromoly 4130 de base qui s'est imposé et qu'il vienne de Chine, des US ou d'ailleurs on peut faire des cadres solides avec mais toutefois pas super légers.



Les chromoly "haut de gamme"
Ben justement des Chromoly de base il y a en a plein et pas toujours si bien fabriqués que ça. Les industries qui exigent de la précision (aéronautique, aérospatiale, etc.....et les haut de gamme bmx !) ont besoin de tubes dont la qualité soit régulière (régularité de l'épaisseur, rectitude, pureté) du coup sont apparus les étiquettes : " US military specs, aerospace certified et surtout le plus connu le Sanko first grade etc.....), pas de panique ces Chromoly ne sont pas fondamentalement différents dans leur composition des autres mais simplement ils sont contrôlés constamment au fil de leur fabrication, ce qui garantit par exemple que le tube est droit et doté d'une épaisseur constante. Allez essayer de faire un cadre ultraléger, aligné et solide avec un tube tordu et dont l'épaisseur varie au hasard !!! Ce type de Chromoly permet de faire des cadres résistants aux alentours de 2.3 à 2.5 kg.
Evidemment tout ça n'est pas gratuit (les métallurgistes ne sont pas des poètes !) et hop le prix usine du cadre augmente d'environ 5 à 10%.



Les chromoly traités thermiquement avant soudure
Le défaut de l'acier, c'est sa densité relativement élevée, du coup même du Chromoly ça reste assez lourd. Facile hé banane il suffit d'enlever de l'épaisseur ! C'est tentant (et certains le font sans doute !) mais pour pouvoir le faire sans que votre cadre ne s'autodétruise rapidement il fallait améliorer le Chromoly....et hop les tubes traités thermiquement sont apparus avec une solidité améliorée d'environ 10% et des soudures de meilleure qualité (car effectuées sur des tubes débarrassés de toute trace d'humidité par le traitement thermique). Un processus complexe car le refroidissement du métal qui va conditionner sa résistance répond à un cahier de charges très rigoureux. Du coup on peut descendre les cadres entre 2.1 à 2.3 kg mais ce sera plus cher ! (le prix "usine" du cadre augmente d'environ 15%).



Les chromoly traités thermiquement après soudure
Les différents services marketing des marques vont vous asséner de multitude noms exotiques qui ne veulent rien dire pour essayer de vous convaincre que leur procédé est unique et tellement mieux que les autres mais ce traitement a un petit nom plus ou moins universel dans l'industrie et c'est PWHT (post-weld heat treatment) ou FPHT (full post heat-treated). Le cadre entièrement soudé est placé dans un conformateur (pour éviter les déformations) et va subir un traitement thermique complet parfois à plus de 850° et qui peut durer jusqu'à 48 heures chez certaines usines. L'homogénéité moléculaire qui en résulte renforce à la fois les tubes et les soudures. Tout bien quoi ......mais le surcoût est très important (grosso modo + 45% sur le prix usine) car les fours actuels coûtent très cher, ont une petite capacité, le conformateur n'est pas donné et en plus tout ça dure très longtemps mais en théorie cela permet d'améliorer encore la solidité de 10 à 20% (à vérifier quand même !) et donc d'équiper les cadres de tubes plus fins permettant de franchir la barrière symbolique des 2 kg !

Et demain ?
Il y aurait encore beaucoup à dire comme par exemple que le meilleur traitement thermique du monde ne sert à rien si les soudures sont à chier et si le Chromoly n'a de 4130 que le sticker (ça arrive, ça arrive !) ...en attendant vous pouvez toujours rêver à votre futur cadre de 1.5 kg en street, c'est un fantasme qui n'a jamais été aussi près d'exister ...

Par Jeff d'Unleaded


Note de la rédaction : On avait déjà fait un article dans ce style mais ça remonte à belle lurette et là il y a beaucoup plus d'infos, il est fort ce Jeff y a pas à dire.


Ceux qui ont eu la joie et le bonheur d'acheter le dernier Soul hors série sont déjà au courant de tout ça vu que ces articles ont déjà été diffusés dans le mag.
vues: 3949 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM