Accueil » bmx matos » Test fourche : St Martin vs Koxx
Test fourche  : St Martin vs Koxx

Test fourche : St Martin vs Koxx

bmx matos
Le match tant attendu entre les deux meilleures fourches du marché


Le match tant attendu entre les meilleures fourches de flat (avec la KHE Tanaka) du marché. Un petit comparatif qui vous aidera si vous hésitez encore entre ces deux modèles. Les deux fourches ont été testées et disséquées pendant plus de 6 mois et voici donc le résultat et ce qu'on en pense ici en toute objectivité.

Caractéristiques

St Martin Mikado
100 % 4130 Cr-Mo traité thermiquement avant et après soudure
Fourreaux 28,6 mm à épaisseur variable
Bouchon de pivot M25 en alu 6061 pour double câble
Tasseaux de frein démontables
Pivot de 177 mm de long
820 grammes
Couleurs : noir ED ou gris mat
Pattes pour axe de 10mm
99 euros



Koxx Abadfork
100 % 4130 Cr-Mo traité thermiquement avant et après soudure
Bouchon de pivot M25 en alu 6061 pour double câble
Dispo avec ou sans tasseaux de frein
Pivot de 185 mm de long
795 grammes
Couleurs : noir mat
Pattes pour axe de 10mm
149 euros




Bouchon de fourche
Autant le dire tout net, c'est de la camelote ! L'un comme l'autre, aucun des deux n'a tenu le choc. Si vous avez le malheur de serrer (avec une clé allen de 6) un peu ronde ou de mauvaise qualité, le trou s'arrondie et c'est dead, vous ne pourrez plus jamais serrer votre pivot autrement qu'à la barbare donc avec une pince multiple.
Le top reste de se procurer un bouchon chez un concurrent comme WTP, Magic Fruit ou Colony qu'on peut serrer avec une clé plate (comme sur la fourche Champagne ou la Tanaka par exemple).
Ou alors il faudrait faire ces bouchons en alu 7075 ou crmo pour ne plus avoir ces soucis de qualité.

Look-esthétique

Là, c'est trop subjectif pour qu'on puisse donner un avis. Perso j'aime bien le noir mat de la Koxx mais ses fourreaux mega serrés donnent un aspect un peu fragile et pas super beau. Le gris mat de la Mikado est assez réussi et le modèle en noir ED (anodisation pour le cr-mo) est totalement peint, même le pivot et c'est assez classe ça surtout quand on a une potence ouverte style Bizhouse ou X-26. Ce qui peut choquer esthétiquement, ce sont les petites excroissances sur les pattes de la Mikado, et c'est vrai qu'on me pose souvent la question de son utilité. La réponse est simple, c'est pour avoir plus de surface de serrage, plus de contact entre la fourche le pegs. Et ça peut s'avérer bien utile pour les pegs en plastique qu'on doit resserrer très souvent.
Dans les deux cas, les tubes sont soudés à l'intérieur de la patte, concept inventé par la fourche Champagne il y a 4 ans et repris par la totalité des fourches actuelles. C'est une innovation française donc il est important de le signaler. St Martin a même appliqué ce concept sur ces derniers cadres (Eiffel et Diamond).

Poids - Solidité

Oui car l'un ne va malheureusement pas sans l'autre, plus on y gagne en poids plus on y perd en résistance, c'est logique. Le poids de la fourche Koxx varie entre 740 et 810 gr selon les productions et modèles mais reste quand même plus légère que sa concurrente qui tourne autour de 820 gr (avec les tasseaux). Et comme tout le monde, vous devez penser que ces fourches ne sont pas tres solides car on en voit souvent cassées sur le net ou les spots et vous n'avez pas entièrement tord. A ce poids là, c'est forcément pas assez résistant pour la pratique actuelle du flat avec des jump, whooper et réceptions brutales, ça tient difficilement le coup. Je sais pas si vous vous rendez compte mais elles sont plus light que les modèles en aluminium ou titane donc quand vous la gardez plus d'un an ou deux, estimez vous déjà bien heureux ! Apres, n'allez pas imaginer non plus que c'est de la daube parce que ce sont les fourches qu'ont voit le plus souvent casser. Avec la Tanaka en tête de cortège, c'est vrai que c'était l'hécatombe l'année dernière mais les constructeurs ont bien compris le message et ont solidifiés les endroits les plus fragiles mais surtout, si on voit plus celles-ci que les autres, c'est principalement parce que se sont aussi les plus vendues et utilisées donc proportionnellement il est logique que ce soit aussi celles qu'on voit le plus souvent en vrac. Il faudrait calculer le nombre de casse par rapport au nombre de vente pour savoir quelle est la fourche la plus résistante. Mais bon, d'après les testeurs (Mika, Rodople, Arnaud...) et Bmx-Force, la Mikado semble assez résistance donc c'est bon signe et perso j'ai testé la Koxx et elle pas bronché d'un poil malgré ce qu'on avait pu me dire dessus donc je reste confiant pour le moment.

Prix - Disponibilité

Les deux fourches sont produites dans la même usine avec les mêmes tubes, traitements et soudeurs donc la seule chose qui justifie les 50 euros d'écart est simple : Koxx reverse des salaires et royalties à son team et pas St Martin qui a décidé de privilégier les riders donc si vous voulez que les pros français (Alex, Raph et Matthias) continuent de nous faire rêver, vous savez ce qu'il vous reste à faire...
Ces fourches sont dispo un peu partout, de Bmx-Force à Flatland Fuel en passant par Soul Cycle ou Eastreet donc aucun mal à se les procurer en ce moment.

Pivot
La longueur du pivot est importante si vous avez beaucoup de rondelles sous la potence ou si vous voulez mettre un frein arrière et une potence haute comme la Bizhouse et pour ça la fourche Koxx a le pivot idéal (185mm). Mais tout ça est bientôt fini car comme vous avez pu le constater chez les constructeurs (Koxx, Ares, KGB...) les douilles de direction se réduisent carrément en hauteur et la tendance est pas prête de s'arrêter car toutes les autres marques devraient suivre le mouvement donc finalement cette histoire de longueur de pivot n'aura bientôt plus beaucoup d'importance surtout si vous avez un guidon de 8 ou 9 pouces de haut.

Autres points (positifs et négatifs)

- Le point fort de la fourche St Martin est incontestablement ces tasseaux de frein démontables car ils sont complètement invisibles une fois démontés donc fini le choix cornélien à savoir si vous devez acheter une fourche avec ou sans tasseaux. Un jour on veut se la jouer brakeless parce que ça fait cool et un bike plus beau mais le lendemain on se dit que les fire hydrant et les jumps ça passe moins bien sans frein et on se maudit d'avoir scié sauvagement ces foutus tasseaux donc là, c'est réglé et vous passez de brakeless brakepasless en un clin d'œil, la classe américaine j'ai envie de dire.
- Autre point pas encore mentionné dans cette article et là c'est plutôt un point négatif, c'est au sujet des bras de la fourche Abadthing un peu trop rapprochés, à la limite du raisonnable même (voire photo). Un pneu plus gros qu'1.75 est carrément exclu mais la majorité des riders roulent avec des pneus fins donc ça passe encore mais si votre roue n'est pas bien centrée ou un peu voilée, là c'est le drame car le pneu vient toucher les tubes de la fourche et ça freine ou bloque la roue ! Surtout que l'utilité de faire des tubes aussi serrés reste encore à prouver, j'en vois pas vraiment l'intérêt à part d'avoir les pieds et jambes plus rapprochés si on peut dire que ça a un intérêt quelconque donc là c'est limite trop même si perso je n'ai pas eu à m'en plaindre car mes rayons sont bien tendus et la roue bien centrée.
- Le biseau est assez important et présent sur ces deux modèles, chose que j'apprécie vraiment car c'est un vrai confort pour les pieds et ça facilité réellement les pivots et je comprends vraiment pas que certaines fourches (Inertia, Odyssey, Dragonfly...) n'aient pas ce concept, ça change la vie de vos pieds et chevilles croyez-moi.
Elles sont toutes deux également biseautées à l'intérieur de la fourche pour faciliter le passage de la roue et de vos mains (sans se faire éclater les phalanges par les rayons) donc un bon point ici aussi.
- Au niveau du montage de frein, pas grand-chose à signaler. Les tasseaux sont pas trop longs et bien inclinés pour les deux modèles de fourches, la mâchoire se monte sans souci particulier donc RAS sur ce point. Les deux ont prévu une ouverture très large à l'arrière pour le passage des gaines et une large ou triple entrée pour le double frein avant sur le bouchon donc pareil, tout est nickel la dessus.
- Pas de choix pour le déport de l'axe, c'est droit ou rien ici. Alors qu'on pouvait encore choisir entre 0 et 1cm d'offset sur la Champagne, là c'est fini, c'est straight et c'est tout. En même temps, à part les ricains, plus personne ne roule avec une fourche déportée de nos jours donc pas de quoi s'alarmer non plus.


Fonctionnalité

Niveau riding, pas de révolution non plus comparé à une autre fourche, une fourche est une fourche et son utilisation est toujours un peu similaire. A part les biseaux et le confort que ça procure pour les pieds, rien ne les différencie d'une autre pour la partie fonctionnelle. Elles sont moins larges que leur concurrentes (Odyssey, KGB...) donc l'accès vers le pneu pour les pieds est légèrement avantagé. Comme elles sont très light, ça peut aussi aider pour le riding sur la roue arrière mais ça vous fera pas devenir un Raphaël Chiquet en trois jours si vous débutez, c'est certain. Aucun de ceux qui ont eu ces fourches n'ont jusqu'ici eu à s'en plaindre concernant le riding, elles ont toutes deux la réputation d'êtres très maniables par leur finesse et légèreté donc c'est principalement ce qu'on retiendra ici pour ce test.

Résultat des courses
Pas vraiment de winner en fin de compte, elles sont assez similaire sur pas mal de points donc c'est plus au niveau esthétique que ça va se jouer. Perso, j'ai eu le choix entre les deux modèles et c'est la finesse et la couleur noire mat de la Koxx qui m'ont le plus séduit donc c'est sur celle-ci que j'ai finalement porté mon choix et tant qu'elle tiendra le coup, je compte la garder sur mon bike. Sachant évidemment que la Mikado est plus intéressante niveau prix et fonctions (tasseaux) mais j'ai fais mon choix, à vous de faire le vôtre.

Par Manu Massabova
Avis d'Arnaud Gravey sur la fourche Mikado






Bmx Force

vues: 2865 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM