Accueil » bmx spots » Dirt (13)
Dirt  (13)

Dirt (13)

bmx spots
Quelque part dans le sud d'Aix en Provence se cache parmi les immenses pins, le terrain de jeu d'une véritable communauté de riders déjantés.



Ce petit coin de forêt a été quelques temps occupé, au début des années 90, par certains freeriders, puis abandonné.
La fameuse tempête de décembre 1999 ravage la région, et dégage alors un espace suffisamment important pour permettre la naissance du spot aujourd'hui préféré de quelques privilégiés.
Cette aire de dirt est aujourd'hui entretenue par des bmx et des vtt semi-rigides, avec cependant une majorité de 26 pouces (Christophe Leherpeux alias Hannibal, Sacha, Arnaud, Mitch, ...).



Mais la culture du bmx est malgré tout bien défendue grâce à des grands riders comme Rémi alias "Gras", Nicolas Bertoc, Cyprien,... ainsi qu'avec l'aide de petits nouveaux arrivants, à qui les anciens apprennent le respect du spot, ainsi que quelques règles de bienséance et de politesse, sans lesquelles nos sessions deviendraient bien anarchiques. Mais on peut également compter sur les conseils des plus "avertis", qui s'occupent ainsi des débutants, en tenant compte des différences de niveau.
D'un point de vue technique, la première partie du terrain est plutôt bmx "race" , puis on arrive, au fur et à mesure de bosses croissantes en difficulté, à deux bosses très dirt : la Pénélope et la Dirt. Derrière ces deux grosses bosses, en haut d'une petite butte, trône un kicker en bois, qui propulse le rider, à une hauteur impressionnante, dans une rupture de pente, rappelant ainsi les snowparks : le module G. Comme on peut le constater, les nombreuses bosses portent des noms tendres, comme la Gaby, la Flamby, la Mélissa, ou encore Space Montain.



Mais toutes ces courbes n'ont pas été construites sans mal ! Car dans une région comme la notre, la terre y est si sèche qu'il faut compter sur une averse pour espérer creuser. D'autant plus que TOUT à été construit A LA MAIN. Sans aucune machine, si ce n'est pelle, pioche, brouette et râteau !

Malheureusement, tout ce travail de titan est parfois gâché par quelques vandales de passage. De plus, la peur de perdre le terrain est très présente au sein de la communauté ; c'est pour cela qu'une association est en train d'être montée afin de maintenir le spot, avec un BE (Brevet d'Etat), un encadrement, dans le but de perpétuer la culture de ce sport extrême dans un site parfait pour sa bonne pratique.

Maxime Guieu
vues: 6336 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM