Accueil » bmx tricks » 1er jour en Flat
1er jour en Flat

1er jour en Flat

bmx tricks
"Bon, c'est décidé, j'me lance", vous vous êtes dit ça hier après avoir acheté votre bike, et vous vous êtes retrouvé sur ce parking. Seul avec ce vélo qui, il y a quelques jours tournait dans tous les sens à la télé et ça avait l'air si facile !



Malheureusement, il répond un peu moins quand c'est vous qui êtes dessus. Vous vous êtes dit "tranquille, moi j'fais mieux" mais là vous ressemblez à un canard avec votre petit vélo entre les jambes Peut-être qu'un petit conseil serait le bienvenu, non ?
Bon alors avant tout, il faut savoir que tous les gars que vous voyez en vidéo ou sur les contests, ne sont pas devenu Pro du jour au lendemain. Les figures ne sont pas venues toutes seules, il a fallu bosser pour en arriver là. L'entraînement est souvent payant mais c'est surtout la persévérance qui fait que les pros sont ce qu'ils sont.
Il y a un début à tout ; l'important est de ne pas griller les étapes. Commencez par le commencement et sachez que toutes les bases vous seront utiles par la suite. Crescendo y aller, vous devez (comme dirait un sage nain).
Avant d'attaquer les tricks, un petit contrôle technique du vélo, ne sera pas superflu ; ajustez le guidon et la selle à votre taille, vérifiez que la chaîne est bien tendue, les pneus gonflés à bloc et que tout est bien serré. Si vos freins ne marchent pas, c'est normal, vous avez acheté un vélo chez Decat sport à 150euros, donc vous plaignez pas si rien fonctionne. Sachez que le prix d'un bike peut aller jusqu'à 1500 euros et même plus parfois. D'un autre côté, vous n'alliez pas vous ruinez avant de savoir si ce sport vous convient.

Voici les 5 premières figures pour bien démarrer dans le free style : Le basic trick, le pegs wheelie, le tail whip, le bunny hop et le Cyclone, que vous pouvez essayer dés le premier jour, après avoir bien réglé votre vélo et fait connaissance avec lui (avec quelques équilibres de base). Cliquez sur la photo pour voir la vidéo.

Le basic trick
Les deux pieds sur les pegs de gauche, jambe gauche devant.
Tournez vers la droite en emmenant le corps sans oublier de quitter le pegs arrière. Tout le poids repose sur le bras gauche pendant le virage. L'usage du frein n'est pas indispensable, sauf si vous sentez la chute.
Vous vous trouvez maintenant en face du cadre, le guidon devant vous. Il faut squeaker, c'est à dire faire avancer la roue avec le pied (avec un mouvement vers l'arrière pour ce trick).
Vous pouvez vous aider en prenant la selle. Le but est de rouler en arrière sans squeaker, vous pouvez même mettre les 2 pieds sur les pegs.
Une fois cette position maîtrisée, il faut penser au retour. Soit en cyclone en changeant de pied sur le pegs avant gauche, soit revenir du même côté en allant chercher le cadre avec le pied.
Une fois la rotation réussie, cherchez la pédale et avancez pour reprendre l'équilibre.



Le pegs wheelie
C'est le fait de rouler sur la roue arrière avec un pied sur le pegs arrière.
Il faut d'abord soulever la roue avant en tirant le guidon vers vous et en vous mettant en arrière simultanément. Ni trop doucement, ni trop fort, c'est tout le secret de l'équilibre car si vous réussissez à lever cette roue, le plus dur reste à venir : tenir longtemps. Il faut trouver le bon point d'équilibre qui vous fera tenir des longues distances. Vous pouvez vous aider des bras et des jambes en les fléchissant si besoin est. Tirez vers vous si la roue fait mine de retomber au sol et mettez un petit coup de frein arrière si vous avez trop tiré et que vous entez la chute.
Vous pouvez changer de pied si vous maîtrisez bien la figure, et même enlever une main et tout en gardant le contrôle. Pour rentrer le trick, rien de plus simple : laissez la roue retomber au sol et récupérez les pédales, voilà c'est aussi simple que ça.



Le tail whip
Départ : pied gauche sur le pegs arrière gauche. Le corps sur le coté gauche du vélo.
Le pied droit vient se poser sur le pneu, en bloquant ainsi la roue avant.
Vous pouvez vous aider du frein avant. La roue arrière se lève donc et c'est à ce moment que vous lancez le cadre. Les deux actions sont faîtes simultanément.
Lancez le fort, le plus fort possible avec le pied gauche. Plus vous le lancerez fort, moins vous aurez à tenir en équilibre pendant que le cadre fait son petit tour. Le pied droit reste sur le pneu avant pendant ce temps-là.
Le cadre arrive enfin, et vous le réceptionnez avec le pied gauche en le posant sur le cadre et le pied droit récupère la pédale, vous pouvez arrêter de freiner.
Repartez tranquille et sachez que le plus dur est devant vous.



Le cyclone
Départ : Pied droit sur le pegs avant gauche, pied gauche sur le pegs arrière gauche.
Rotation : pareil que pour le Basic, vous tournez le guidon en n'oubliant pas d'emmener votre corps avec et bien-sur le pied gauche quitte le pegs arrière.
Ce même pied gauche vient chercher le pegs AR droit de l'autre côté, grâce au déplacement du corps.
Le cadre est alors parallèle à vous. Pour garder l'équilibre, imaginez une ligne entre vous et le vélo, et faites comme une balance. C'est à dire que si le cadre part d'un côté, penchez de l'autre et vice-versa.
Retour : changez les mains sur le guidon ou tournez-le, pour reprendre la pédale avec le pied droit.



Le bunny hop
c'est le fait de soulever les 2 roues en même temps, la base de tout saut.
Première figure pour certains car elle est importante pour tous les tricks de street mais également pour se déplacer dans la rue. Certains (Martti, Andrew Farris) l'ont même adapté au flat.
Apprenez d'abords à soulever la roue avant puis la roue arrière.
Mettez tout le poids de votre corps vers l'arrière pour soulever l'avant et vers l'avant pour soulever l'arrière.
Jouez avec les bras en fléchissant, une fois que c'est fait entraînez-vous en descendant les trottoirs, puis avec des obstacles (cartons) de plus en plus grand.
conseils: mettez un coup de pédale pour soulever la roue avant au départ.




Bon courage.

Rider: Fred Aubailly
vues: 9363 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM