Accueil » bmx tricks » Spinning Hitchiker
Spinning Hitchiker

Spinning Hitchiker

bmx tricks
Aujourd'hui le spinning hitchiker fait partie intégrante des links actuels. Si vous voulez être dans le coup, suivez ces quelques conseils…



Si mes souvenirs sont bons, c'est Edgar Plascensia qui a eu l'idée en premier d'enchainer hitchiker après une turbine en fire hydrant, ensuite Jesse et probablement tout la côte ouest des états unis mais le vrai premier spinning que j'ai vu, un vrai de vrai avec plusieurs tours sur place, c'était Phil Dolan il y a une dizaine d'années.
Aujourd'hui le spinning hitchiker fait partie intégrante des links actuels. Des riders comme Frank Lucas ou Matt Wilheim en ont même fait le fond de commerce.
Le spinning peut aussi se faire en turbine, c'est pas beaucoup plus dur, sauf si vous commencez à en faire vraiment beaucoup à la suite (comme Jimmy ou Raphaël).

Départ : attaquez le trick en fire hydrant (voir leçon), donc vous vous positionnez sur le côté du bike, pied gauche en avant, tête bien droite pour faciliter la pénétration dans l'air, le regard lointain et aérodynamique, c'est important.
Et là vous partez comme une bombe, tout le secret est là, plus vous partez vite et mettez la patate dans la première turbine (rotation), vous vous tournerez longtemps ensuite en spinning.
Pendant la rotation, lâchez la main droite et allez chercher le pneu, prenez le à la base et descendez le en faisant "coulisser" la roue avec le mouvement du coude que vous devez forcement connaître puisque en principe vous savez déjà faire hitchiker tout droit.
Ce sont des mouvements simultanés, en même temps que vous attrapez la roue, vous lâchez le guidon et faites un mouvement de genou pour effectuer la turbine. Flexion, extension, la turbine va d'arrière en avant donc votre corps doit suivre le mouvement.
Maintenant vous êtes en principe dans le sens de la marche (forward) donc vous avez "descendu" la roue puis bloqué le coude pour éviter que le guidon touche le sol. Et là, laissez vous allez, c'est le meilleur moment, donc savourez le, ça tourne tout seul et si vous êtes bien partis comme un malade comme je vous l'ai conseillé, vous devez normalement prendre votre pied (ou manger le sol, ce qui arrive aussi malheureusement).
Jouez avec les genoux pour garder l'équilibre, vous pouvez attraper le pegs arrière pour mieux "tenir la bête" au cas où ça tremblerait trop.
Sortie : ça tourne, ça tourne, c'est bien joli tout ça mais faut rentrer maintenant et c'est là que ça se complique !
Faites la même chose mais en sens inverse, remonter la roue vers la selle avec ce fameux mouvement du coude, accompagné du poignet et d'épaule dans cette manœuvre.
Toute la difficulté de la sortie réside à récupérer le guidon, pendant que le vélo continu toujours de tourner sur lui-même ne l'oublions pas. Pour beaucoup, c'est mission catastrophe, votre mission suicide mais avec pas mal d'entraînement, c'est pas si dur que ça vous verrez.
Donc récupérez tant bien que mal ce foutu guidon, lâchez la roue arrière et recouperez l'autre poignée. Ecartez vous un peu du bike, pour lui laissez le temps de retomber. Tournez ensuite le guidon en fire posé puis rentrez le comme bon vous semble (cyclone,...) ou enchaînez le s'il vous reste des forces.
Ouf, c'était laborieux mais on a réussi, bravo...reste plus qu'à le faire en cross-footed ! Non, je deconne là.

Variantes: Comme pour le classique Hitchiker, vous pouvez le faire les pieds croisés (X-footed), en faire plusieurs de suite (juggler), faire un flip pendant la rotation ou ce que vous trouverez, mais déjà comme ça c'est pas si mal.

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo


vues: 1473 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM