Accueil » BMX » Circle Cow 3

Circle Cow 3

BMX
On ne change pas une formule qui marche! L’équipe du Circle Cow nous a une fois de plus concocté une bien bonne compéte qui est devenu un modèle du genre en Europe.



Circle cow 3, Servon, les 9 et 10 février 2002
Flatland contest


On ne change pas une formule qui marche ! C’est en partant de ce principe que l’équipe du circle cow, composée de Fabrice Fallandry, Ismaël Bambouvert et Pascal Mintovt, nous a une fois de plus concocté une bien bonne compéte qui est devenu un modèle du genre en Europe.




On prend les mêmes et on recommence : les stands de bmx (California style) et de wear (Artzone), des DJ’s déchaînés, une buvette plus qu’attirante, un sol quasi-parfait, Pascal au micro et le carnage sur l’aire de flat.

La nouvelle scène se développe doucement mais sûrement, à tel point que le nombre de nouvelles tête est impressionnant lui aussi. Une bonne centaine de riders du gamin haut comme 3 pommes aux stars françaises en passant par la gente féminine également présente sur les bikes.




Mais c’est lequel Alex Jumelin ? La question à mille dollars qu’on m’a posé tout le week-end, le vrai c’est celui qui à un niveau de tueur, une double visière translucide avec une cigarette sur l’oreille. C’est vrai que de loin, on pouvait se poser des questions mais une fois sur sa monture noire, là le doute n’est plus permis. Ceux qui ont essayé de compter le nombre de Jimmy et d’Alex présents ont dû s’amuser et j’ai même vu un gars qui ressemblait comme 2 gouttes d’eau à Damien Badre… à moins que ce ne soit son frère jumeau, on ne s’y retrouve plus la-dedans..



Quand je parle de carnage sur l’aire flat, je ne parle pas seulement du niveau.
A qui la faute ? Les organisateurs, qui ne sont pas assez autoritaires pour organiser des jams ou les riders qui foncent dans tout les sens sans regarder devant eux et qui se foutent de couper la route à un gars en nose wheelie switch feet ?
Moi je penche pour la deuxième solution et du coup, ceux qui étaient venu QUE pour voir des pros rouler, ont dû attendre les runs car ceux-ci ont besoin de beaucoup de place. Ainsi ce sont des tricks de run donc parfois tremblotants et souvent déjà vu que les kids avaient à se mettre sous la dent. Tant pis pour vous !



4 catégories, nouveau procédé qui à fait ses preuves maintenant. Le gamin qui à moins d’un an de vélo (normalement) se met en amateur, celui qui a déjà un peu plus d’expérience et qui n’en est pas à sa première compéte, lui choisira la catégorie des Experts. Ensuite le gars qui a un niveau plus que correcte et qui a déjà plusieurs victoires à son actif en Expert se mettra chez les Master.
Quelqu’un m’a demandé la différence qu’il y avait entre master et Pro et je lui ai répondu que les Master, eux squeaquaient encore alors que si on regarde bien, qu’ils aillent tout droit ou qu’ils tournent sur place, les pros ne touchent pratiquement pas aux pneus.




Ceux qui s’attendaient à voir des pros étrangers comme pour les précédentes années ont pu être déçus mais des étrangers, il y en avaient. Et pas des tapettes !
Notamment les suisses qui ne faisaient pas que de la figuration et si on regardait de plus prés, les belges et les allemands étaient aussi de la fête. 3 girls roulaient dont 2 qui ont participé au contest.
Chez les jeunots, beaucoup de nouveaux et pour certains les premiers pas dans le monde ardu de la compétition, d’autres déjà plus à l’aise comme le petit Ben qui vient des Yvelines et qui n’est pas plus grand que son vélo à la verticale !
Et c’est Damien Badre, l’homme qui met le feu aux poudrières avec son style old-school, son vélo 100% alu et son fute jusqu’aux épaules qui remporte le trophée en amateur.



Chez les experts et master, c’est avec les dents longues et la bave aux lèvres que les pilotes se sont acharnés, autant en run qu’aux practices. Suivant les pros comme modèles, il n’était pas rare de croiser un gars qui n’a pas 3 ans de vélo en Hang five to Half packer ou cliffhanger alors que certains qui ont 15 années de vélo derrière eux luttent encore la-dessus !
En Master, " attention danger " aurait dit Armin, mais là, y-avait vraiment danger ! La concurrence étaient rude et le niveau assez chaud. Si vous croisez un gars qui a la même chemise et plein de nouvelles figures à chaque contest et surtout qui passe à côté de vous à une vitesse supersonique, ne vous inquiétez pas c’est normal, c’est Benjamin, le p’tit gars qu’ira loin et qui progresse même pendant sa routine !



C’est Mustapha, qu’on ne présente plus qui a gagné mais il y en avait d’autres comme Mick Bureaux (qui faisait son retour sur son destrier blanc), Alex Alajbegovic que vous pouvez retrouver sur Agoride mais c’est surtout chez les suisses que le niveau était intéressant : Steven Blatter, que vous connaissez sûrement si vous allez souvent sur les contests de flat qui nous a servi des bike varial to upside wheelie back sur la pédale sur un plateau et les 2 autres moins connus du public, Vetti Marco et surtout Laser Stefan pour qui c’était la première compéte et qui nous a bien impressionné avec son style tout smooth et ses tricks de tueur dont la particularité est qu’ils sont tous effectués en arrière, donc ça donnait des links avec hitchiker, crack packer no hand, cliffhanger, et autres rolling mélangés à des bar whip et tout en backward, un régal pour les yeux !
Sans oublier David Delos, le rider qui ne fait pas dans la dentelle, oubliez les petites figures tout de suite, ça ne l’intéresse pas. Sa petite nouveauté du jour fût tout simplement time machine en pédalant (appelé aussi Blender).




On pouvait couper les pros en 2 parties, ceux qui ont le style et ceux qui ont les tricks, et à part les 2 premiers dans le classement, aucun n’avait les deux.
C’était aux juges de choisir entre les pirouettes, les paillettes et les crêtes des uns ou les kick flips et autres cascades plus ou moins périlleuses des autres. Entre autres : Cross-footed switchiker to turbine switch feet karl kruser pour le jeune Jumelin, Forward death truck to bike varial to dump truck pour Lionel, et pour Christophe, c’est simple : Whiplash to gliding Junk yard to forward wheelie to Bunny up to half lash to gerator, et oui vous avez bien lu, Bunny up ! Plus nose wheelie en tout genre et surtout un kick flip hitchiker réussi. Armin à presque rentré son kick flip cliffanger et jimmy en pleine forme nous a concocté une routine bien clean à base de turbine et bar whip steam roller, époustouflant !



On en a tous pris plein la gueule et tout le monde est reparti satisfait du contest. Est-ce l’ambiance de folie, le son de killer des DJ’s, le sol accrocheur ou les seins des girls de la buvette qui nous feront revenir l’année prochaine ? Je sais pas mais une chose est sûre, on reviendra !


Résultats

Pro
1. Alex Jumelin
2. Jimmy Petitet
3. Christophe Dassié
4. Cedric Borghy
5. Armin Batouméni
6. Lionel Cardoso
7. Raphaël Chiquet
8. Carlos Leal
9. Ismael Bambouvert
10. Bonnot Sebastien
11. Pascal Mintovt



Master
1. Mustapha Meghaizerou
2. Alajbegovic Alex
3. Laser Stefan
4. Blatter Steven
5. Delosrios David
6. Decosse Cedric
7. Gonzales Gregory
8. Vetti Marco
9. Dauvissat Fabian
10. Bureaux Mike


Expert
1. GUYENNON Florent
2. Suarez Maurkio
3. CHAUVEL Yannick
4. Clouet Benjamin
5. Martin Frederic
6. Verberg Michiel
7. ANDOQUE Antoine
8. Guilteaux Florian
9. Roblé Richard
10. Benichou Bruno



Amateur
1. BADRE Olivier
2. King Steffi
3. Laurent Olivier
4. Paul Ewald (polo)
5. Moigneu Adrien
6. Cohen Axel
7. Peshot Yann
8. Vandenhende Jonathan
9. Jollivet Lucas
10. Henry Alexandre



Texte + photos : Manu
vues: 1168 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM