Accueil » BMX » Fise 2002, Palavas les Flots
Fise 2002, Palavas les Flots

Fise 2002, Palavas les Flots

BMX
6ème édition du festival international des sports extrêmes. Du vent, des riders, et du haut niveau en dirt, street, rampe et flat. De nouvelles vidéos rien que pour vous.



Le public était là pour voir des riders déchirer le sol, les bosses ou les modules et finalement, à ce niveau là, ils n'ont pas été volés.
Bizness oblige, le festival s'est déroulé sur 2 week-ends. Le premier week-end, destiné aux amateurs, n'a pas rassemblé beaucoup de participants car les jeunes préféraient venir le deuxième pour voir les vrais tueurs, ce qui semble assez normal.
On va passer rapidement sur les points négatifs pour en finir avec ça :
Les organisateurs n’avaient pas prévus la pluie et on (les flateux) s’est retrouvé coincé derrière la rampe, sur un petit bout libre de la salle bleue donc pas de place pour rider et surtout assez de visibilité pour le public, coincé et agglutiné pour voir les qualifs pro-flat. Donc pour pouvoir jouir du spectacle convenablement, certaines personnes du public ont dû payer une inscription en pro (300 balles) pour passer derrière les barrières sans se faire mordre par les blaireaux de la sécurité.



Nous ne pourrons pas beaucoup vous parler du vrai spectacle du Fise, à savoir le dirt et le street car nous n’avons pu avoir d’accréditation pour y accéder, une pour le rédacteur flat c’est déjà beaucoup nous a t-on signalé, sachant que nous sommes le 1er média bmx français, que la presse papier n’en parlera pas ou dans 3 mois, je trouve ça un peu bizarre.
Mais c’est pas grave car nous vous proposons tout cela en vidéo.



Le festival n'a donc vraiment commencé que le vendredi 12 quand les pros sont arrivés. Malheureusement, ils n'avaient pas emmené le soleil dans leurs valises.
Très peu de participants en flat(une vingtaine) donc, quand on sait qu'une jam de flat de banlieue rassemble entre 80 et 100 personnes et que le Fise est considéré comme le plus gros évènement français, voire européen, il y a de quoi se poser des questions. Mais s'il est facile de critiquer, encore faudrait-il que l'on se mette à leur place et organiser un event de cette importance, ça doit pas être non plus une partie de plaisir.



Donc dans la catégorie "laissés pour compte", très peu d'inscrits mais la qualité l'emportait sur la quantité et ceux qui étaient venus pour assister à une boucherie, sont repartis avec un filet de bave comme souvenir.
Chez les inscrits en Pro flat, on pouvait trouver : Martti Kuoppa, Viki Gomez, Phil Dolan, Armin Batoumeni, Mike Steingraber, Alex Jumelin, Sergio Gonçalves, Christophe Dassié, Thomas Noyer, Jimmy Petitet plus d'autres riders qui s'étaient sûrement trompés de week-end et personne n'a osé leur dire que les amateurs c'était la semaine dernière. Et chez les non-inscrits mais présents, il y avait Ulrich Kietel, les frères Massabova et Lionel Cardoso entre autres.



Ceux qui ont chargé la vidéo avant de lire l'article, ont pu comprendre ce que je voulais dire par "boucherie", pour les autres je vous fais le résumé, attention âmes sensibles s'abstenir !
On va commencer gentiment avec Mr Steingraber, le voyageur qui revenait d'Australie avec une belle palette de nouveaux links en switch (ou opposite si vous préférez). Mike, sur son beau proto Dragonfly "Solo" s'amusait avec des jeux de miroir : Stabble Duck Caboose à droite et à gauche enchaînés avec un inside caboose, opposite hang five to back packer to hang five de l'autre côté qui se finit en stabble duck circle K et pour finir, un bon vieux rollaid (rolling decade) pour notre ami allemand. Mike remporta les qualifs mais c'est avec le chèque de la 3éme place qu'il repartira.



La plus grosse nouveauté de Phil est qu'il roule sans frein et du coup, pas énormément de nouveaux tricks, c'est déjà bien dur de maîtriser les nose wheelie switch feet to juggler ou dump truck to rope a roni sur la pédale to pedalling. Phil contrôle maintenant parfaitement son nose wheelie, les 2 pieds sur les pédales sur une distance plus que raisonnable.
Viki n'est pas venu que pour la bronzette, on l'avait jamais vu aussi énervé. Il remporte la finale pro avec un run de folie, seul un pied au sol est venu interrompre cette routine composée de cross-footed hichiker ou half packer enchaînés en body varial et bar whip à fond les manettes.



Franck Lucas, rien qu'en citant son nom on a déjà la tête qui tourne. Encore plus de vitesse, de spinning et de tricks dans son répertoire : High speed spinning turbine wheel chair to 360 bar whip to spinning hitchiker to inside side squeak sur le cadre, pour ne citer qu'un enchaînement.
Les français en petite forme, très petite forme, ils passent pratiquement inaperçus, surtout en contest où la réussite n'était pas au rendez-vous. Alexis, considéré dans le milieu comme au dessus de la masse, ne passe même pas les qualifs. On peux leur trouver comme excuse la superficie très limitée, la qualité du sol ou le vent violent mais c'était les mêmes conditions pour les autres.



A noter tout de même : Bar whip cliffhanger presque rentré pour Armin, Nose wheelie switch feet to juggler to no foot steam roller to hitchiker, kick flip hitchiker rentré aux qualifs et en finale pour Christophe, backward hang five to half packer ou switch feet karl kruser to cross-footed half packer pour Alexis qui roule maintenant à l'Essence, ainsi que le jeune rider Twenty, Thomas Noyer qui s'est fait remarquer en pro avec son style et ses tricks perso.
Le portugais Sergio joue la carte de l'originalité avec des tricks comme hitchiker avec la main ou le genoux sur le pegs avant, pareil en half packer ou steam roller.



Mais la star, bien sûr, c'était Martti. La plupart des gars n'avaient fait le déplacement que pour lui et personne n'a eu à le regretter. A la hauteur de sa réputation, le phénomène finlandais innove une fois de plus avec ses créations aussi dures qu'impressionnantes. Martti réussi des kick flips que le reste des pros ne fait même pas en bar whip et repousse les limites d'un cran à chaque fois.
Attention, sortez le dico : Cross-footed hang five to crack packer to whiplash to hang five to kick flip to half packer, cross footed switchiker to body varial to half packer to hang five to kick flip to half packer to multiple kick flip circle K, et ça, c'est que le début de l'enchaînement!



Donc si on ne tient compte que du niveau incroyable des pros et du spectacle qu'ils nous ont donnés, on repartira avec un bon souvenir du contest et tant pis pour l'ambiance, le principal c'est qu'on est rentré avec ce qu'on voulait : de la motivation et une bonne claque.


Résultats
Pro flat

1.Viki Gomez (Espagne)
2.Martti Kuoppa (Finlande)
3.Mike Steingraber (Allemagne)
4.Franck Lucas (Allemagne)
5.Phil Dolan (UK)
6.Alex Jumelin(France)
7.Jimmy Petitet (France)
8.Sergio Goncalvez (Portugal)
9.Armin Batoumeni(France)
10.Christophe Dassié(France)

Expert flat
1. GRBINGER Sebastian (Autriche)
2. NOYER Thomas
3. ALAJBEGOVIC Alex
4. David Delos
5. Remy (de Lyon)

Pro Dirt
1) Ryan Nyquist
2) Stephane Renaud
3) Gael Sibeth
4) Bibi Noirot
5) Cyril Dangeul
6) Matt Beyers
7) Elian Tornior
8) Alex Dropsy
9) Stephane Cayet
10) Laurent Nesme
11) Louan Lucas
12) Laurent Kompaore
13) Cyril Colas

Pro Street
1) Jay Miron
2) Ryan Nyquist
3) Dave Osato
4) John Heaton
5) Rueben Alcantara
6) Sergio Layos
7) Pascal Guerard
8) Bibi Noirot
9) Benni Korthaus

Résultats Pro vert :
1) Simon Tabron
2) Eduardo Terreros
3) Zach Shaw
4) Stephan Geisler
5) Alex Reinke
6) Achim Kujawski
7) Romaric Fath
8) Stephane Meneau
9) Nicolas Jurcovich
10) Ben Manual
11) Rob Brown
12) Sandy Carson

vues: 2399 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM