Accueil » FMX » SX Tour 2007 à Saint Valery en Caux
SX Tour 2007 à Saint Valery en Caux

SX Tour 2007 à Saint Valery en Caux

FMX
Le championnat de France de supercross a été ouvert de très belle façon, le samedi 4 aout à Saint Valery en Caux en Seine Maritime, par un show à l'américaine couplé de démos de FMX...



Le site est gigantesque, perdu au milieu du pays cauchois et des champs, se trouve le club de motocross de St Valery en Caux, celui-ci accueille les différents championnats de France depuis plusieurs années.
L'après midi, les qualifications, et le soir départ des courses à 20h00. Le gratin des pilotes français de supercross était présent, Marvin Musquin, le jeune prodige du club de Laplume, champion de France en titre, Stéphane Demartis, ancien champion de France, Benjamin Coisy, champion de MX1 depuis 4 années consécutives, Rodrig Thain, de retour après quelques années passées avec les amis de l'Oncle Sam et le normand Khounsith Vongsana actuel second du championnat d'europe de supercross.
La fin des manches de qualification s'est déroulée avec l'arrivée des riders pour leur entrainement. Etaient présents, Arno Adam et Mathieu Thiebaut, les deux pilotes de la DThree team et aussi Brice Izzo que vous connaissez surement grâce à l'interview pour agoride du team "aerial" dont il est membre. Le petit frère d'une des révélations de l'année Romain Izzo, était ici pour envoyer du lourd à base de variations de flips. A l'entrainement ça envoyait déjà pas mal avec de beaux tsunamis, des backflips nac nac et no hand de la part de Brice, des rock solids, des seat grab indian one hand, des cliffhanger, enfin bref l'entrainement est déjà à lui seul une très belle démo.



Une grande pause se déroulait alors pour attendre le début des courses à 20h00, tout le monde est parti à la bouffe aux buvettes sauf nos freestylers qui avaient prévu le petit barbeuc' bien sympa, et les pilotes, cantonnés à leurs régimes de sucre lent à base de pâtes. Bien plus cool d'être freestyler...

20h00, le speaker reprend la parole aidé par les 30 000 watts de son mis en place pour la soirée. Ce show avait tous les ingrédients pour être une superbe soirée digne des shows de supercross américains. Des pilotes de très haut niveau, un terrain très technique et bien conçu, un éclairage impeccable, des pom-pom girls peu vêtues, la fameuse Charley, l'amie de Mickey à Disneyland Paris qui était là pour jouer le rôle de miss SX Tour 2007, environ 10 000 personnes, et bien sûr des freestylers prêts à mettre le feu.



Cette année le SX Tour adopte une nouvelle méthode de course, sous forme de qualifs, demi-finales et finale où se retrouvent ensemble les pilotes 125 cm3 juniors, les pilotes MX2 sur des 250 4T et les pilotes MX1 sur des 450 4T ou 250 2T. Bien sûr se déroule après chaque épreuve une autre course de repêchage où certains pilotes pouvaient encore obtenir leur billet pour la finale. La première démo de freestyle a commencé après les demi-finales, j'ai eu un peu l'impression de revivre un remake de l'entrainement mais c'était tellement bon qu'on en a redemandé. En plus, quelques Tchou-Tchou des trois riders terminés par de jolies variations de flip de la part de Brice ont mis fin à cette première démo.
Le public était chaud mais les riders devaient laisser place aux pilotes qui arrivaient pour la grande finale. Pour garder le public en haleine, Brice avait promis que lors de la dernière démo il passerait une figure hors norme, le speaker en rajoute plutôt pas mal en annonçant une figure en exclusivité mondiale. Je me demandais alors pourquoi si Brice avait une figure si terrible, il ne l'avait pas dit et surtout pourquoi il voulait la passer ici et pas à un plus gros show.
Enfin bref, la grande finale fut une course exceptionnelle, le jeune Marvin Musquin et l'expérimenté Rodrig Thain firent un mauvais départ et furent bloqués dans les grilles pendant une trentaine de secondes. Ils partirent alors bons derniers alors que pendant ce temps, Khounsith Vongsana était bien devant et commençait à créer un écart conséquent entre lui, Demartis et le favori de la soirée Benjamin Coisy.



Commença alors la course folle de Marvin Musquin, diminué par une fièvre de 39° qui remontait un par un les pilotes comme s'ils étaient à l'arrêt. Coisy chuta et coinça sa moto dans une banderole NRJ, il repartit bon dernier et entama lui aussi une superbe remontée. Pendant ce temps, le normand Vongsana continuait à éviter les embuches de la piste et à creuser l'écart. Il passa la ligne d'arrivée en première position sous une Ola du public normand venu nombreux, il les gratifia d'un superbe whip car les pilotes de supercross savent aussi envoyer de jolis tricks.
Marvin Musquin à la suite d'une remontée phénoménale avait réussi à se jouer de Stéphane Demartis, ils prenaient alors respectivement la seconde et la troisième place du podium. Musquin fut le plus impressionnant et il démarra bien la saison pour garder son titre. A noter que les trois premiers pilotes roulaient sur des 250cm3 4T, le premier sur une KTM (la seule du circuit en MX2), le second sur Kawasaki et le troisième sur Honda, les bleus de chez Yamaha devaient en avoir gros sous le casque. Les 450 4T n'ont pas réussi à battre les petits de la catégorie MX2.



Les freestylers revenaient alors devant leurs deux rampes pour renvoyer une démo à couper le souffle sous les projecteurs de Saint Valery en Caux. Quoi de mieux qu'un bon show ponctué de quelques variations de flip pour réchauffer les corps dans cette froide nuit cauchoise.
Tout le monde attendait alors ce que Brice Izzo nous gardait en réserve. Il passa alors pour "s'échauffer" un backflip nac nac one hand et une fois bien chaud il s'élança et plaqua un superbe backflip heelclicker (NDLR : backflip en claquant les deux bottes au dessus du guidon), figure très difficile que peu de riders passent à l'heure actuelle mais le speaker s'était un peu voire beaucoup enflammé en annonçant que ce trick était une exclusivité mondiale... Une exclusivité pour Brice mais pas pour le monde du FMX.
Vraiment bravo à Brice d'avoir tenté et réussi ce superbe trick très impressionnant. Une fois le show terminé, le podium et les interviews clôturés, le feu d'artifice put être lancé. Loin d'être un vieux pétard mouillé, ce joli feu d'artifice mis fin à cette superbe soirée de supercross et de FMX orchestrée par les jeunes Musquin, Vongsana, Izzo, Thiebaut, Adam et par les plus âgés Demartis et Coisy qui étaient toujours plus qu'au niveau.


Texte et photos : Thomas Deboos












vues: 2058 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM