Accueil » kite » Frédéric Gravoile
Frédéric Gravoile

Frédéric Gravoile

kite
Fred Gravoile est un furieux. Fou de wind d'abord, fou de kite ensuite, il s'est investi à fond dans ce qui est aujourd'hui le circuit mondial de référence en kite. Entretien avec un homme pressé qui nous présente les meilleures images du tour 2002.



Salut Fred. Peux-tu nous rappeler ton parcours ?
J'ai débuté sur la gouge de Créteil avec une sodim en planche à voile ! Le windsurf à fait parti de ma vie, la Trilogy (NDLR : circuit de compétitions de waveriding au Cap Vert, Ile Maurice, Madagascar avec l'élite mondiale...) était une fabuleuse aventure, mais sans vraiment de budget. J'en ai gardé des souvenirs incroyables, surtout sur l'Ile Maurice. C'est un véritable scénario pour un long métrage tant nous avons vécu de belles choses...
Le Kiteboard Pro World Tour (KPWT) et la suite logique de mes projets. Un World Tour avec des co-organisateurs, des sponsors, des potes, etc...



Au final, au travers toutes ces expériences, es-tu plus un fou de compétitions ou un fou de l'océan ?
Un fou tout court, avec des grains de folie excessifs. Avec du recul, je n'aurais certainement jamais pris autant de risque sans filet, mais je n'ai aucun regret. La compétition est une motivation. J'essaye de transmettre la passion au service des riders. J'adore regarder les riders s'affronter !

Comment vois-tu la coopération (co-existance) des deux tours existants ? Est-ce un bien ou un mal ? Est-ce appelé à évoluer ?
Pour l'instant je ne vois pas de co-opération entre les deux tours. Nous avons des objectifs différents. Le KPWT veux maintenant sortir d'un World Tour traditionnel, apporter un plus comme le kitesurf l'a fait pour ce troisième millénaire. Développer un show à la NBA sur la plage et les sites du KPWT, avec du public et une ambiance géniale ! Un truc qui attirera tous les médias, car c'est en ayant une couverture maximale qu'un tel tour peut vivre et se développer. Mais je reste quand même à l'écoute des propositions...



Aujourd'hui, la France fait parti des nations phares du kite. Comment expliques-tu cela ? Si tu devais faire un classement des nations, quel serait-il ?
La France est effectivement la nation phare, pour différentes raisons. D'abord la culture glisse, les 3 000 kilomètres de plages, les vents favorables, et l'organisation du sport tout simplement ! Encore une fois, il s'agit d'un travail en commun, avec tous les acteurs français du kite : la FFVL, les Médias, les riders, les organisateurs ! Une cohérence générale qui permet au kite d'être si fort en France, même si il y a parfois des intérêts différents.
Globalement, les pays Européen sont en avance sur les autres nations, comme le Japon, l'Australie, ou les USA. Mais nous nous devons de les aider, et faire profiter notre expérience, en terme de sécurité, d'évènements et de pratique en général. Au final, il s'agit d'une seule et même grande famille.



Que penser de l'IKO et ses nombreuses initiatives ?
L'IKO à le mérite exister et de vouloir organiser en collaboration avec des partenaires un programme d'initiation. Pour ça c'est super ! L'IKO n'est pas un problème pour le Kiteboard Pro World Tour et la coupe du monde, nous travaillons déjà avec la FFVL et nous pouvons envisager de travailler avec eux sur l'initiation.
Mais le problème de l'IKO, c'est de n'avoir jamais organisé d'évènements, et de vouloir jouer les apôtres du kitesurf, avec des points et des étoiles... Ca ne marche comme ça. La réalité c'est le terrain ! Je leur propose de mettre le nez dans la m..... et dans un an tu me reposeras la même question !



Le kite continu de se développer en France, même si certains parlent d'un ralentissement. Mais le sport continu à fortement progresser dans d'autres pays comme les USA qui pourrait devenir le premier marché. Quelle est ta vision pour le développement de ce sport à long terme ?
Le ralentissement c'est normal. Mais l'Europe restera le premier marché mondial. En France, nous avons la chance d'avoir une Fédération motivée et maintenant compétente dans les démarches et le développement du sport, ça c'est super ! Les marques devraient rendre le sport plus accessible avec des tarifs plus attractifs sur le matériel, et inciter les jeunes à la pratique. Quand je vois des kitesurfers de 14 ans qui déchirent tout sur mes épreuves, je suis ravi et je vois l'avenir du kite en rose !
Et l'avenir pour nous en tant qu'organisateurs, c'est de satisfaire toujours plus les sponsors, les partenaires, les médias, et les riders. Bref, de mettre au point un circuit irréprochable.



Quid des questions de sécurité sur les spots et le matos ?
Avec Christopher Tasti, nous nous sommes dès notre implication dans le kitesurf penchés sur le sujet. Nous avons produit une cassettes VHS puis un DVD sur l'initiation du kite (NDLR : dont sont issues les leçons Agoride). C'est un bon début pour les futurs pratiquants, je leur conseil vivement de l'acheter !
Mon conseil personnel pour les futurs pratiquants, c'est d'éviter de faire du kitesurf avec des vents trop forts, de bien choisir son spot, sa destination pour la pratique du kite, avec des grandes plages dégagées et accessibles. Ensuite il faut rester attentif et prudent.
Il reste beaucoup de spots inexploités sur la planète, avec des plages exceptionnelles... Je rentre du Brésil et de Cabo Frio. C'est un endroit incroyable et non fréquenté. Je reste persuadé de son succès dans un futur proche !
Pour le matériel, les marques ont vraiment travaillé sur la question, et c'est dans l'intérêt de tous.



Comment vois-tu les règles de compétition évoluer dans l'avenir ?
Pour le KPWT, nous allons essayer de mettre au point les règles les plus simples possible, pour que les médias et le public puissent aisément les assimiler, toujours en accord naturellement avec la KWA. Des épreuves de Freestyle donc, des épreuves de vagues pour la coupe du monde avec un classement par point, noté sur le style, l'amplitude, etc...
Nous prévoyons également l'organisation de " challenges " sur les épreuves de coupe du monde pour faire découvrir une autre pratique plus accessible au grand public, du type " crossing " ou longue distance.

Aujourd'hui, es-tu un homme heureux dans le kite ? Te vois-tu continuer longtemps dans cette voie ? Quels sont les autres projets qui te tiennent à cœur (on sait que tu ne peux pas rester au " repos " sans nouvelles idées...) ?
Heureux avec les femmes, ça c'est sûr ! Le kite, le windsurf, le snow, le surf, l'océan, les vagues, c'est mon autre passion.
Aujourd'hui mon projet et mon travail, c'est la coupe du monde. Je veux en faire un tour vraiment dynamique, spectaculaire, et médiatique.
Et il y a aussi les " Wavemasters ", un projet de film Imax sur le kite dans lequel je m'implique.



Quels sont les gens qui te sont proches dans l'organisation du KPWT, et dans le milieu en général ?
C'est trop long pour tous les citer, mais dans l'équipe de l'organisation du KPWT, je me marre bien avec Stephen Marret qui est à peu près le seul à connaître l'envers du décor du tour. J'ai également d'excellents contacts avec certains fabricants, médias et riders. J'adore mon photographe Antoine Rose, et Christopher Tasti pour toutes les conneries qu'il raconte !

T'es t'il arrivé d'être déçu ou de t'être senti trahi ?
Trahi non, déçu oui. De la tournure d'une épreuve, des projets qui avortent, d'une femme qui me résiste...

Globalement, comment ressens-tu le milieu du kite ?
Difficile à exprimer... Un peu frileux chez certains fabricants, une grosse volonté de la FFVL, et des riders passionnés.
Je voudrais sincèrement que le kite fonctionne comme le surf. Quand je vois la catastrophe du Windsurf j'ai peur ! Mais il semble que les acteurs du milieu on désormais conscience des erreurs du passé.



Quelque chose à rajouter ?
Cherche Brune aux yeux verts, 95 de tour de poitrine ......... Libre de suite et qui aime prendre des risque sans limites !!!
Sinon, je conseille aux futurs pratiquants d'être excessivement prudents, et un bon rétablissement à Tasti qui a une passe difficile !
Non a la guerre en Irak, ridicule, et See You pour l'ouverture du Tour du 12 au 18 mai prochain au Cap d'Agde ! Un show à ne pas manquer !

Texte : Vince
Photos et Vidéo : KPWT

Calendrier prévisionnel des étapes 2003

France Kiteboard Pro World Cup
France
12 - 18 mai

Kiteboard Pro World Cup
Belgium
26 mai - 1er juin ou 2 - 8 juin

Beck's Kiteboard Pro World Cup
Turkey
13 - 21 juillet

Durban Kiteboard Pro World Cup
South Africa
21 - 30 Août

Alcatel Kitesurf Pro World Cup
New-Caledonia
25 Oct - 2 Nov

Compactor Kiteboard Pro World Cup
Brazil / Rio
22 - 30 Nov

Options : USA, Japon, Australie, Allemagne, Tahiti, Hollande, Portugal, Italie, Espagne.
vues: 1484 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM