Accueil » skate tricks » Backside 360

Backside 360

skate tricks
Pour l’instant, en street, on n’est pas encore allé plus loin que ça, niveau rotation. C’est déjà pas mal.


Un petit morceau : electric six.mp3


C'est déjà pas mal parce qu'il faut avoir du jus pour mettre une rotation comme ça au flat. Bien que la possibilité de pivot aide un peu dans l'apprentissage... C'est déjà plus douloureux pour les reins de faire pivot sur le frontside. Le gros problème du 3.6 c'est de garder la planche sous les pieds. C'est pour ça qu'on voit souvent le pied avant décoller de la planche. Dans le meilleur des cas. Parce que dans le pire, c'est toute la planche qui part en boomerang quelques mètres à coté de soi, pendant qu'on fait la danseuse étoile dans les airs.

Puisque le problème principal de cette rotation est d'envoyer assez de courant dans la prise, on peut commencer par l'apprendre sur une pyramide de park. Parce que ça ne nécessite que 270°, mais aussi parce que le kick permet d'envoyer le tricks vers le haut. Pour les streeteurs purs et durs, les vrais, les tatoués comme un légionnaire, on peut construire comme Etienne Baunin un petit tremplin de brique et de broc et tenter son premier 3.6 back en live, sur la place publique. Aucun badaud ne rira des tentatives infructueuses d'ailleurs, depuis que quelques jeunes filles se sont pris les talons dans les grilles d'aération, de toute façon. Eh ouais, on rigole moins les piétons, là, hein ?

Une autre manière de pallier au manque de pop, c'est de le faire sur un set de marches. Comme Darrell Stanton ou Chris Cole. Le problème, c'est que c'est dangereux. De la zipette au blocage à 270°, l'expression « les dents qui rayent le parquet » passe de l'abstrait des bureaux de la Défense au concret du bitume de la rue. Yo.










Pour commencer, on prend de la vitesse. Parce que le 3.6 back au flat sans avancer, bon courage. Et puis là, il faut passer le petit tremplin tout pourri et la barrière qui suit.

















Le but sera de faire un très gros 180°, on se prépare donc à envoyer les épaules sans trop remuer les bras pour éviter de stopper la rotation.
















Contrairement au 180° pour lequel on va chercher loin avec le pied avant, pour le 3.6, on va plutôt vers le haut, pour éviter d'avoir à faire tourner un trop grand diamètre. C'est particulièrement visible dans les vidéos du début 90. Un peu moins chez Etienne.

Quand c'est parti, c'est parti. Le but est de garder au moins le pied arrière bien en contact avec le tail. Surtout qu'il faudra penser à faire pivot au cas où on n'arrive pas complètement dans l'axe.




















Quand le premier 180° est effectué, c'est la descente qui s'amorce. Là, il faut y croire et continuer à tourner en espérant que tout se passera bien et que ce ne sera pas seulement les pointes de pied qui vont venir se planter dans le sol.


















A la réception, délester un peu l'avant, ou pressuriser l'arrière. Le but est de prévenir tout blocage du truck avant qui anéantirait toutes vos chances de repartir heureux. Et de continuer à dire que le skate, c'est quand même génial.


Cliquer l'image pour voir la vidéo en Quicktime (10Mo)



Texte et images : Pif.
vues: 6318 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM