Accueil » skate tricks » Flip shifty (frontside)

Flip shifty (frontside)

skate tricks
Romain Jorda va chercher dans le passé naturaliste et romantique un mouvement qui donne les larmes aux yeux. Oui mes amis, il est temps de rendre au skateboard le tribut que le skateboard nous a versé, prosternons-nous devant l’autel de la cinétique.


Oh my god, quand le skateboard revêt ses habits du dimanche, ça fait toujours tout drôle à l'intérieur. Le flip shifty, c'est la quintessence de la maîtrise des airs faite homme. Un mouvement de rugbyman (la feinte) en beaucoup plus fin, plus abouti, plus serein et plus aérodynamique. Avec force et douceur, un corps de velours dans une armure en fer. Quelle beauté, non, vraiment voir un flip shifty comme celui-ci, ça donne envie de lire Hugo, Lamartine et Rimbaud, que sais-je encore ? Pourquoi pas Romain Jorda dans ses futurs « essais et recueils sur le flip shifty » ?


Mais d'abord, qu'est-ce que le flip shifty frontside ? Née très récemment (moins de 2 ans, ça, c'est certain), le flip front shifty est une figure de sournois. Il consiste à faire croire à un flip front, et au dernier moment, à changer et revenir dans la ligne d'un flip normal. Vous comprenez bien, dès lors, le degré de perversité de son auteur.

Les connaissances de base pour réaliser ce trick sont :
-le flip niveau 3 parfaitement maîtrisé.
-le frontside ollie (ou 180°) niveau 3 parfaitement maîtrisé.
-le flip front niveau 3 bien maîtrisé.


Le maître ceinture noire 9ème dan dans ce domaine : Andrew Reynolds (un exemple dans la vidéo Emerica : This is skateboarding).











Arriver comme pour un flip front, les épaules prêtes à tourner le corps.

















S'engager comme pour un flip front, c'est-à-dire taper le flip en tournant. C'est là qu'il faut avoir un vrai flip front et pas un hardflip front, parce que là, ça devient coton pour récupérer le bazar.























Le flip doit rester le plus possible à plat (sur un axe horizontal s'entend), et il est inutile de le lancer à plus de 60° (sur un axe vertical, s'entend). Il faut aller le chercher rapidement sous les pieds pour pouvoir contrôler le reste du trick. Et viser les 8 vis, sinon ça devient la caca la caca la catastrophe.





















Quand c'est récupéré, il n'y a plus qu'à stopper la rotation. Ce n'est pas trop dur parce que le frontside tourne mal de toute façon. Pour une plus grande facilité, il est important de lancer le flip assez loin devant pour casser cette rotation frontside, pour l'obliger à se réaliser en 2 temps.
















Revenir dans l'axe et replaquer. Evidemment, c'est plus facile à dire qu'à faire. Romain Jorda l'a mis en moins de 5 essais, ça c'est pour l'anecdote. C'est vraiment superbe, magnifique, jubilatoire, c'est la félicité.


Sous le gif animé : la vidéo en Quicktime (1088ko)




Pif
vues: 2341 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM