Accueil » skate tricks » Flip tailslide back
Flip tailslide back

Flip tailslide back

skate tricks
Pour en finir avec le tailslide, voici la dernière étape. Toujours par Georges Agonkouin dans le rôle de Stéphane Carella.


Mais qui est ce Stéphane Carella ? La réponse en bas de l'article. Ce qui nous concerne ici, ce n'est pas de faire passer une BMW dans une ruelle, c'est de faire tourner une planche avant de la poser sur un parapet. Et il faut tout autant d'entraînement.

Le manque de culture nous empêche ici de définir exactement quand est apparu cette figure pour la première fois dans la longue histoire du skateboard. Néanmoins, on peut affirmer qu'Andrew Reynolds en pratique de très propres, même en switch, et que Lucas Puig a gagné le best trick à la Tortilla Jam 02 avec un beau spécimen.

Allez, au boulot :




Pour ce tricks, il est évident qu'il faut déjà passer le bs tailslide –et ce n'est pas une mince affaire- et le flip, voire le flip back. Ce qui est déjà plus abordable. Georges est un bon acteur, il connaît son rôle parce qu'il a déjà tourné dans des petites productions. Imaginez que vous êtes lui.







Se lancer vers l'obstacle avec détermination et professionnalisme. Vérifier que l'équipe de tournage est fin prête. Clap. « Bernard, tu mets tes Ray-Ban s'il te plaît »








A l'approche du curb, jauger la distance pour lancer l'action. C'est bon, moteur, ça tourne. Patrice Leconte dirige ses cadreurs pendant que vous vous apprêtez à effectuer la scène capitale. Ça commence par un flip légèrement backsidisé.









Toute la réussite se concentre à ce stade. C'est la précision du flip qui fait la différence entre le superbe effet spécial matrixien et la série B. Il faut donc tout faire pour kickflipper cette planche et lui poser son tail sur le bord. L'hélico vole bas pour prendre la scène depuis l'angle dit « omniscient ». La stagiaire retient son souffle.









Pour vous aussi, le souffle est retenu. Ça se discerne sur votre figure figée (allitération en en « f » et en « g », ça c'est pour ceux qui passent le bac français cette année) par la concentration. L'œil torve à la Marlon Brando, vous posez le pied arrière doucement mais fermement (comme pour ouvrir un sachet de pâtes) sur le tail.







Patrice Leconte sent que la scène va se dérouler comme sur des roulettes. Ca tombe bien pour lui : les roulettes, ça vous connaît. Le tail rippe sur le curb et le placement est parfait. Les pales de l'hélico tournent au ralenti. Le silence est pesant sur le plateau et... et... et qui a coupé la pellicule ? Où est la fin du tricks ? Vous le saurez en regardant le montage final. Patrice est un artiste.


Cliquer le gif pour voir la vidéo Quicktime (555ko)







Alors qui c'est ce Stéphane Carella ? Il s'agit de Gérard Lanvin dans « Les spécialistes » bien sûr. Un film époustouflant de Patrice Leconte tourné en 84. Pourquoi ce rapport ? Le lien est évident : Georges Agonkouin est le « spécialiste » du tailslide sur agoride. Et d'ici à ce qu'il soit né en 84, il n'y a pas des kilomètres. Ça fait 2 points communs qui ne peuvent échapper à l'œil aguerri. Oui... allô... qui m'appelle ?


Pif
vues: 1035 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM