Accueil » skate tricks » Le front crooks
Le front crooks

Le front crooks

skate tricks
Pour le retour des trick-tips, en voici un modérément difficile. Etienne Baunin le met un peu sur commande ces derniers temps. Alors on va regarder comment il fait.


Si on excepte le fait que la difficulté d'un tricks dépend de chacun et que c'est ça qui est bien dans le skate, le front crooks, ce n'est pas difficile. Ou très difficile. Ça dépend de chacun. C'est ça qui est bien dans le skate.

Ce qui est sûr et certain, c'est que ce n'est pas aussi simple que le croquette grind classique (en back donc), qui est déjà un nose grind raté. Ou un nose slide raté. En tout cas, c'est un tricks qui vient vite. Et qui est moche aussi, mais ça, ça dépend de chacun. C'est ça qui est bien... oui. Non, le front crooks, c'est autrement plus complexe, et surtout, c'est intentionnel.












Dans le cas présent, Etienne n'attaque pas le curb en front, il est vraiment de face puisqu'il arrive sur la marche, ce qui minimise la rotation. Pour autant, ce n'est pas plus simple de cette façon.










Se poser en front crook sur un curb, ce n'est pas ça qui est compliqué. Ce qui l'est, c'est de le grinder parce que la pression sur le pied n'est pas facile à gérer. Pour sentir le mouvement, ça peut être bien de le faire en frontside nose grind avant de s'attaquer au front crooks, sinon, on peut y passer l'après-midi. Et revenir sans l'avoir fait.









Quand on a bien pigé le truc du mouvement et qu'on a réussi à se poser sur l'arrête, que miraculeusement on a grindé quelques centimètres, faut penser à sortir de là. Et vite.












Là encore, chacun voit midi à sa pendule et si on le sent mieux à sortir en back, alors il faut sortir en back, c'est pas la peine de se faire du mal, la vie elle est comme ça difficile ça fait suer j'te jure. Sortir en normal, c'est pas gagné parce qu'il faut un petit pop-out (un nollie) pour se dégager du curb. Dans ce cas, choisir un curb court qui évite cet écueil, c'est pas mal. Sur un malentendu, ça peut sortir.


Pour le back, j'ai envie de dire qu'il suffit d'appuyer un peu la pression sur le truck, si c'est à ce moment là que les épaules avaient choisi de commencer la rotation, je dirais qu'il y a 75% de chances d'arriver à ce qu'on cherche.






Après, quand on se la sent bien, on peut ajouter des variantes. Etienne, cette après-midi là, était plutôt minimaliste, mais ça lui prend de sortir en bigspin des fois. Alors tout est possible.




vues: 7186 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM