Accueil » skate tricks » Ollie (2)
Ollie (2)

Ollie (2)

skate tricks
Mouvement de base de la planche à roulettes. Après le tictac bien sûr.


Il y avait déjà un article sur le ollie dans les pages d'Agoride mais si l'attention est votre point fort, vous avez du remarquer que les images avaient été kryptonisées par le soleil. Eh oui, le serveur d'hébergement d'Agoride est en Californie, alors forcément, ça jaunit.

Peut-être avez-vous entendu des gens dire qu'on n'a pas besoin de savoir faire le ollie pour prendre du plaisir sur une planche qui roule. Ceci est un parfait exemple de négation de la réalité. Votre interlocuteur était certainement un fan de kilomètre lancé, un bossu, ou pire : un vieux. Et ça, pour un ambitieux de votre envergure, ça n'est pas passé. Vous avez (j'en suis convaincu) secoué la tête en vous disant « pov' gars ». La médisance est un vilain défaut et la pitié une bien mauvaise béquille. Mais quand même, quand les limites sont atteintes, il ne faut pas pousser le chien dans le manicrack (les machines qui distribuent des capsules de bonbons ou des bijoux de fort belle facture dans les centres commerciaux, au cas où personne ne parle belge).







Le ollie, pour votre culture, a été pour la première fois réalisé par Allan Gelfand en 78. Son surnom était « Ollie » et on a donc donné ce sobriquet au mouvement qu'il avait effectué dans une pool (ou sur une rampe).

Plus tard, Rodney Mullen aurait adapté ce mouvement en flat. Et posé les bases d'une machine à rêve qui, 30 plus tard, continue d'émerveiller les petits, et de causer des séquelles irréversibles chez les moins jeunes. Rodney est donc devenu une idole comme Johnny. Pour cette raison mais aussi pour d'autres qui deviennent de plus en plus obscures. Matthieu Cuvelier se fout de tout ça, à la vérité. Lui, ce qu'il veut, c'est boire du jus de fruit pendant que les jeunes filles le regardent en imaginant des choses romantiques, comme dormir dans une tente en montagne, sous un orage d'été.



Le ollie donc : il y avait une explication assez technique et finalement bien faite dans le premier article et par conséquent, je vais m'auto-dispenser d'en réécrire une, tant la précédente était exempte de tout défaut. Il faudra aller la revoir. Et puis on est payé à la page vue. Libéralisme oblige. Alors pour le ollie, il suffit de se prendre par la main et de faire un « U » à l'envers avec le pied avant. Voilà, merci. Où est mon chèque ?


Sous le gif : la vidéo en Quicktime (2,2Mo)




pif
vues: 2441 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM