Accueil » skate tricks » Switch 3.6 back

Switch 3.6 back

skate tricks
Dans la série des tricks franchement difficiles, celui-là est bien placé. Après le 3.6 back, Etienne Baunin revient pour la faire à l’envers.


La rubrique « tricks » devient de plus en plus fournie et du coup les tricks deviennent de plus en plus difficile. Il faut dire que ça accompagne l'évolution du skate au français. A l'heure où les jeunes apprennent hardflip juste après flip. Pour le switch 3.6 back, par contre, il faudra attendre un peu plus longtemps que les 6 premiers mois de skate. Il faudra déjà apprendre le switch 180 back, ce qui n'est pas une mince affaire dès qu'il faut le faire en roulant.

Pour ce tricks, c'est comme le 3.6 back, il faut du jus et une bonne part de contrôle. Parce que la difficulté majeure, outre de tourner en switch back, ce sera de garder la planche avec le pied avant. Ce qui n'est pas forcément simple quand on est en opposite. On va dire qu'aujourd'hui, avec les petites roues bien dures et bien nerveuses, ça claque bien et ça tourne vite : ça pourra rassurer quand il s'agira de s'y mettre. Bon, je parle pour vous, hein, parce qu'avec mon grand âge, je ne vais même pas essayer, bien sûr.






Pour ce genre de tricks, il vaut mieux ne pas aller trop vite et garder son énergie pour décoller en hauteur. Surtout que la vitesse empêchera de bien contrôler la planche. Arriver donc relativement doucement. Il est évidemment déconseillé de sauter tout de suite des marches, sauf à espérer passer dans un E=M6 sur les fractures.





Comme pour tous les autres tricks, il faut essayer de placer son centre de gravité au centre de la planche.







Etant donné qu'il va faire l'hélicoptère, Etienne recule son pied avant. Il tourne les épaules au moment de lancer le trick. Sa tête est déjà vers l'arrière au moment du pop. Il est quasiment dos à la marche avant.














Son corps a déjà fait 180°, le but est maintenant de popper et de faire remonter la planche sous lui pour accompagner le mouvement du corps. Plus facile à dire qu'à faire.










Quand la planche est suffisamment montée vers le haut, le mouvement de rotation fait que le nose se retrouve vers le bas. Il ne faut pas que le corps stoppe la rotation, sinon... ça s'arrête dans l'air. Faut rester tonique et bien contracté jusqu'à devenir tout rouge.






En ce qui concerne la réception, il faut pousser et délester l'avant pour prévoir le reverse qui permettra de terminer la rotation. Tout le monde n'est pas Chris Cole et on est en train de parler d'un switch 3.6 quand même. Donc quitte à déraper en 270°, se lancer les jambes en avant est la seule solution pour compléter cette rotation.





Eh ben, elle est loin l'époque où c'était dur de faire caballerial... D'ailleurs, pour s'entrainer à la rotation, ça peut être pas mal de tenter frontside cabal. Et puis, on peut même en rester là d'ailleurs... Bon, c'est promis, on reviendra à des basiques tel le slappy pour les prochains tricks, parce que là, ça devient inaccessible les tips d'agoride. Bon skate à tous.


Cliquer l'image pour voir la vidéo (QT 32Mo)



pif.
vues: 5631 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM