Accueil » skate tricks » Tailslide back

Tailslide back

skate tricks
Autrement appelé backside tailslide, ou tail back dans les milieux autorisés. Georges Agonkouin démontre à quel point il est facile de le réaliser.


Le lieu : park de Bayonne
La date : début Septembre, vers 19h.
L'ambiance : assez détendue, des gamins qui jouent autour. Une véritable hygiène de vie, quoi.
Le matériel : planches de skateboard, une bouteille d'eau et une portière cassé. Un curb et des spectateurs.
Le héros : Georges Agonkouin dont les chaussures de marque d'un Dieu solaire et sa planche française à la fleur verte et jaune aident considérablement à entretenir son look.

Pour réaliser cette figure, il faut pas mal d'entraînement. Il est recommandé de savoir contrôler sa planche dans toutes les situations backside. Rentrer 50-50, ollie back, voire même boardslide front, c'est mieux, mais pas indispensable. En tout cas, passer tail back, c'est comme rentrer le 3.6 flip, ça vous place dans la cour des grands. Ce qui, on le rappelle, n'est pas obligatoire pour prendre du plaisir sur son skateboard. Accessoirement, c'est une très belle figure, est-il besoin de le préciser ?







Arriver vite mais pas trop. Tout dépend de la hauteur du curb et de la longueur du slide désirée. Appuyer sur la croix (X).








Approcher le curb comme pour un lipslide back. C'est-à-dire avec de l'angle (manette vers la gauche), tout en se préparant à un saut backside suffisamment péchu pour passer au dessus de l'arrête du curb. Je sais, c'est un peu confus, mais je vous retranscris ça tel quel, aussi. Lâcher la croix (X) pour sauter. Et actionner la manette vers la droite.













Quand les bras sont, comme ceux de Georges, en position d'aile de l'aigle (The eagle wing), il faut maîtriser sa fougue pour placer son tail sur le parapet. Appuyer sur Triangle. Inutile de battre des bras. Par contre, préparer le déhanchement à la Travolta, votre passé de gymnastique ne vous aura jamais autant servi.










Là, il faut gérer la pression non seulement psychologique mais aussi sur le pied arrière pour slider comme il faut et non pas bloquer. Continuer à presser le Triangle.










Là, Georges est fort. Ça se voit.








Il sent que le tricks arrive à échéance. Il va lâcher le triangle pour appuyer sur la croix (X) et sauter à coté du curb. Sain et sauf, prenant soin de ne pas appuyer malencontreusement sur le Carré et tenter un dernier flip avant d'aller se coucher.








Là, il ramasse son lipstick qu'il a fait tomber. Mais c'est simplement parce qu'il est très fort. Sinon, on attend et on revient à pied avant de le ramasser.


Cliquer le gif pour voir la vidéo Quicktime (475ko)




Texte et images : Pif
vues: 1554 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM