Accueil » skate videodrome » CKY3
CKY3

CKY3

skate videodrome

Plus déb’ tu meurs mais impossible de se retenir de rire. Bam Margera en mission buisson.

C’est tout juste si on n’hésite pas à le traiter en chronique tellement le skate est peu présent dans cette vidéo.
Durée : 45mn
Prix : 35€
genre : Sado Maso parodique en beta cam
Note : 6.5/100

Cela dit, CKY vaut le détour. La série des productions de Bam Margera et Brandon DiCamillo est devenue incontournable. Ne serait-ce que par les moyens mis en œuvre pour éditer un truc pareil (caméras Beta, utilisées pour la TV), et le succès rencontré par l’émission Jackass sur MTV. Il n’y a pas que le concept qui soit identique puisqu’on retrouve dans Jackass pas mal d’images de CKY.


Incontournable et pourtant, on n’en sort pas grandi de cette vidéo. Un alignement de trucs débiles, de sketches vaguement parodiques dont la fin se solde toujours par une bagarre, des claques et forcément des hurlements.

Le skate, dans tout ça, est limite un bouche-trou, quand Bam et ses potes Raab Himself, Ryan Dunn, Rake Yohn, Jenn Rivel sont en panne d’idée pour se faire mal. Quelques séquences de Tosh Townend, d’Arto Saari, de Bastien Salabanzi, de Kerry Getz, Tony Hawk et Alex Chalmers. Un bon niveau et des images artisanales en ce qui concerne le sport, c’est toujours ça de pris.

Pour le reste, il ne faut pas croire qu’on s’ennuie. Monté comme une sorte de spectacle des Robin des Bois, recouvert d’un voile couleur défection, à l’humour pipi-caca, si on a aimé « Clercks, employés modèle », « Wayne’s World » ou « Les allumés », si Marilyn Manson nous intrigue, il y a peu de chance d’être déçu de CKY3. C’est à mourir de rire depuis le début jusqu’à…presque la fin parce qu’il y a quand même un moment où c’est l’overdose.

En mission dans leur Audi A6 neuve, intérieur cuir, l’équipe se déplace de spots en spots pour imaginer tout ce qu’il peuvent faire de pire ou de plus douloureux. Le thème de CKY3, c’est le saut dans les buissons, à pieds, en voiture, en vélo, en caddy (ces séquences sont hilarantes) d’un immeuble, tout est bon. Les types n’ont peur de rien et imaginent l’inimaginable, on connaît déjà Jackass. Les balades en roller avec Rake Yohn sont à se pisser dessus de rire. Idem pour les aventures de Margera avec ses parents qui n’en peuvent visiblement plus de ses conneries (surtout après qu’il ait pissé à la face de son père endormi) et la bagarre non fictive de Mike Vallely avec 4 types en même temps fait réfléchir sur la provocation. Ne jamais traiter Vallely de tapette (il a été boxeur avant skater…et en poids lourd vu sa stature).


Bref, on ne va pas tout raconter, ce serait à vomir. C’est mieux de connaître l’anglais, ce n’est pas sous-titré. Mais globalement, vu le niveau, ce n’est pas très grave si on ne comprend pas. Tout est basé sur une bande-son métal et rock, du coup, c’est bien rythmé. Néanmoins, faut-il le répéter, ce n’est plus vraiment un vidéo de skate.



Pif
 

 

vues: 1399 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM