Accueil » skate videodrome » Skate - Thrasher 17 Go For Broke
Skate - Thrasher 17 Go For Broke

Skate - Thrasher 17 Go For Broke

skate videodrome
17ème édition pour les classiques des classiques Thrasher. Bonne tenue de route, comme toujours.

Thrasher, c’est en général un esprit un peu en marge. Le but n’est pas uniquement de montrer les grosses stars du moment. C’est plutôt de présenter des gars qui n’ont pas voix au chapitre, avec un montage musclé. Et ça marche, les Thrasher ne sont jamais décevantes, Go For Broke n’échappant pas à la règle. Peut-être moins excitante que la Time Bomb mais bien plus que les On ou les Logic. De l’action, de l’action, de l’action.

L’opening est soigné, Diego Butcheri ouvre le bal, il confirme si besoin en était qu’il est….un vrai boucher. Mike Ruszyk, Justin Strubbing, les 2 gars de chez Foundation envoient comme d’hab’, Alan Peterson volent sur les modules en béton, Gianni Zatonni, Roberto Aleman, Chet Childress et le jeune Corey Duffel terminent d’achever cette intro. Rien à redire, ça commence bien.
 


Les check out sont ceux de Dan Drehobl, des kids de chez Baker, de Damian Smith et de Jose Rojo. Pour le premier, c’est impeccable et c’est surtout incroyable de rencontrer un mec aussi polyvalent. Drehobl commence par une line en wallies super à l’aise, puis plusieurs séquences sur des spots inskatables, toujours avec un bon vieux style généreux. Il pa sse dans le park pour montrer qu’il maitrise la courbe, et effectivement, il vole, en ollie, en 3.6, en flip, avec des vieux tricks : il sait vraiment tout faire.

Baker dispose certainement du team le plus jeune de la Terre : Knox Godoy dépasse à peine sa planche (mais il rentre flip front et nosegrind mieux que tout le monde ici). Evan Hernandez skate même sous la pluie et les autres gamins sautent partout comme des puces. Plutôt marrant à voir même si le niveau n’est pas incroyable. Ils n’ont pas 15 ans quand même.

Vient ensuite la part de Damian Smith. Après un sw 180 front, il commence une line dans les rues californienne qui sont vraiment pourries à skater. Mais lui s’en sort bien. Et même si ce n’est pas le skater de l’année, il fracasse comme il faut. On entrevoit Jeremiah Babb pour quelques tricks, son style bien smooth, même au dessus de 4 blocs est toujours un plaisir.
Jose Rojo ne sort jamais sans ses hommies, ce qui veut dire qu’il y a un paquet de gars en images avant sa part : Marc Johnson, Ryan Gray, Jesse Erickson, Colt Cannon, Adam Crew et Caswell Berry en fs lipslide sur 13 marches.


Kristian Svitak est la guest star, celui qui clot la vidéo. La part est montée par Patrick Nagee, qui ne fait pas parti du pool Thrasher. Elle est donc différemment rythmée, c’est du punk, tout comme la façon brutale de skater de Svitak.


Et ça se termine, beaucoup trop vite, moins de 30mn pour apprécier cette vidéo, c’est un peu dommage, on reste quelque peu sur sa faim. Mais on ne va pas cracher dans la soupe, nous, on les a gratos les vidéos.





Pif
 

vues: 1532 j'aime: 0
     
Même sujet
On Video Winter 2002

On Video Winter 2002
A ne pas confondre avec un documentaire sur Rodney Mullen. Ni avec une vidéo de tuning...

video day - 29/04/2011

video day - 29/04/2011
Bryan Herman, Dave Bachinski en firing line, le teaser du jeune Fall Out, Vox Skate 4 change, Black Label Blank Generation, Pedro Barros, championnat de france à Lille et d'autres encore.

Les nouvelles du matin - 20/07/2011

Les nouvelles du matin - 20/07/2011
Michael Mackrodt chez Nike SB, Real Street X Games, Anthony Schultz, le streetpark Nike Round House à Anglet (avec les images de l'inauguration), Dakota Servold chez Foundation, Dan Drehobl chez Lucky...




SUR LE FORUM