Accueil » Skate » Boardel

Boardel

Skate

Des fois sur Internet, on trouve des trucs biens. Et on rencontre des gens de loin. En Suisse, quelques gars égayent le quotidien avec un esprit communautaire qu’on ne rencontre plus tant que ça.

Des fois sur Internet, on trouve des trucs biens. Et on rencontre des gens de loin. En Suisse, quelques gars égayent le quotidien avec un esprit communautaire qu’on ne rencontre plus tant que ça.


L’histoire ici, c’est comment une bande de cinglés s’organise pour s’auto promouvoir au travers d’un site web. L’univers de Boardel, c’est celui de chacun chaque fois qu’on déconnecte son cerveau. Un gros foutoir dédié au skate et au snow. Et comme les gars ne sont pas mauvais, le résultat est intéressant. Une bande de rideurs surmotivés (et un peu handicapés) ,dans le tas, ajoutons un webmaster alccolique et un photographe en herbe (aussi alcoolique), et bon, pour la route, ajoutons encore quelques handicapés tout court... on met le tout dans une choppe de biere... Santé!! Voici la Boardel Compagnie.

 

Jonathan en nollie inward Tout d'abord bonjour on n'a pas été présentés ?
JM: Tcho moi c’est JM
Dada: salut, moi c’est Dada
JM: Moi j’habite à Neuchâtel (en suisse) a 45min de Lausanne
Dada: Moi à 5 minute de là, donc a + ou - 5 minute de 45 minutes de lausanne.
JM: J’ai 17 ans, mais dans 2 ans j’aurais 19 et encore plus plus tard.
Dada: moi je suis un adulte maintenant. Donc qui dit adulte dit Responsable et Mature.
Pis toi t’es qui toi déjà?

Combien êtes vous dans votre team de fracassés ?
Dada: On doit être plus ou moins une douzaine.
JM: ouais je dirais peut-être douze.
 
Nicolas Leresche en 180 back Quand avez-vous commencé le skate et surtout par quel biais? Qu'est ce qui vous a fait échapper au football?
Dada: Non t’est malade ou quoi??
JM: nous on kiffe foushball.
Dada: ouais. Comme il dit. On kiffe foutte-ball.

D’où vous est venue la motivation de filmer et photographier?
Dada: J’étais déjà pas mal tourné vers la prise d’image en général. Un jour, après avoir maté une dizaine de fois FREEDOM un film de 1997. Depuis ce moment, dans ma tête y’avais plus que "foto::::camera::::skate::::farces::::filmer::::snow....."
JM: Ben moi en fait, je ne fais pas de snow et je suis assez nul en skate, mon truc c’est plutôt le ski.
Dada: J’ai connus JM a l’école... malgré son coté skieur qui ne me motivais pas forcément, il a quand même réussi a me motiver plus que tout le monde en me téléphonant un jour d’hiver en disant "Bordel viens vite chez moi j'ai construit un tremplin devant une série de 25 marches d’escalier devant chez moi... j’vais m’foutre là en-bas à ski!!" Depuis ce jour, on a pas cessé de filmer des "farces" et des trucs débiles.
JM: ouais, j’aime bien faire des farces...
 
Christophe Baptista en switch flip front Peut-on réussir aussi à skater aussi bien que snowboarder ? Comment trouvez-vous le temps de faire tout ça?
JM: Depuis quelques années on travail dur à l’école pour pouvoir enfin faire tout ce qui nous plait avec plein d’argent.
Dada: ouais, nous on aime bien l’argent.
JM: Alors dès que la semaine est finie, j’ai encore plus envie d’aller rider.
Dada: ouais, moi même si j’ai redoublé 3 fois, j’ai toujours plus envie d’aller prendre des images sur de beau spots avec mes potes.

Quelles sont vos activités annexes ?
JM: buisson jumping, farces doing, to the soirée drum’n bass going, beaucoup bière drinking.
Dada: buisson jumping filming and photographing, farces filming et le reste pareil.
JM et Dada: ah oui on oubliait, on aime bien faire du fitness, sculpter notre corps pour le rendre plus apte à plaire aux femmes et nous faisons aussi beaucoup de natation synchronisée (environ 2 à 3 entraînements par semaine)..pour développer notre karma subaquatique...
JM: Je travaillais à la poste et je jouais en ligue national B de hockey sur terre.
 
Samuel en nose slide front Quand avez-vous arrêté l'école ? ça c'est un peu une sale blague, rapport à l'orthographe de barbare
JM: Ouais pardon pour l’aurtohgraffe mais je suis dès fois un peu distrait alors vous comprenez...
Dada: Moi j’y suis pour rient.

Vous avez envie de percer dans le monde du skate et du snow ? Pourquoi ? Qu'espérez vous à travers le site Boardel?
JM: d’abord monsieur le journaliste je voudrais vous dire que le site wwwwwwwwww.boardel.com c’est un site juste pour nous "montrer","riprisantè", nous mettre sur le web Internet mondial interconnecté des réseaux gratuit microsoft. Et que comme je voulais vous dire c’est juste une vitrine, une devangarde quoi, notre but c’est de faire une vidéo pas un site, on ne met qu’une petite partie de notre travail sur Internet le reste sera à voir dans la "Fun overdoze".
Dada: ouais au c’est surtout pour être plus dans la vibe...
JM: sinon notre but global c’est de percer dans le monde du skate et du snow comme tous les riders...
 
Jonathan Droz en lipslide back Vos parents sont au courant?
JM: Non, ça va pas la tête ou quoi?? S'ils apprenaient que des fois on fais des choses interdites ils nous passeraient un savon!!
Dada: Ma mère commence à avoir des doutes, ça fais 3 ans que je suis sensé faire de l’équitation, mais je n’ai même pas de casque ou de bottes... j’ai peur...(si jamais vous avez pas compris, l’équitation c’est une couverture, un alibi quoi!!!)

La dernière fois que vous avez failli mourir?
Dada: On m’a toujours reproché chaque fois que je motivais quelqu’un a faire des trucs un peu risqué je site: "Mais ta gueule bordel , toi t’est là derrière ta caméra et tu fous jamais rien, t’est toujours là entrain de dire "Aller go, c’est bon, on attend plus que vous, chui prêt" pis tu nous force a y aller et nous après on s’fait mal alors que toi jamais"
JM: Moi une fois j’étais la nuit sur une échelle avec des gants pour enlever une ampoule et mettre une prise voleuse sur un lampadaire, pour éclairer un spot.
Mais par malheur le fil a fondu et tout a pété y a même eu une explosion (presque bionique) et moi je suis tombé du lampadaire, j’ai failli mourir même que j’étais a deux doigts de la mort.
Dada: Ouais j’ai eu vachement peur d'abord.
 
Christophe : big ollie La dernière situation embarrassante?
JM: nous appelons ça les effets fils de pute.
Dada: une fois, on était allé dans un jardin privé avec Samuel pour trouver une prise électrique pour éclairer un spot et, après avoir traversé le jardin et trouvé une prise juste devant la véranda.... la véranda s’ouvrit... un grand monsieur n’était pas content. Dans une situation comme celle-là, on a rien d’autre que l’E.F.D.P (effet fils de pute).


Sponsors?
Gilles Sandoz: Rossignol, Spy
Jonathan Droz: Globe, Volcom, Brazil, Enjoi
Nicolas Leresche: Rossignol, Spy, Dakine, Von Zipper
Christophe Baptista et Samuel Grisel: Gliss’air in shop (il sont "in", cool quoi!!)

Remerciements:
JM: Moi je remercie Dada.
Dada: Moi je remercie JM.
JM et Dada: et nous remercions ensemble la totalité des personnes annexes (externes) ainsi que les personnes non annexes (internes) ayant contribué à nous aider dans nos démarches et investigations quelle qu’elles soient (sous formes de soutient moral, financier, et liquide(bière)).

Sérieusement (NDLR: on y croit pas une seconde) on voudrait remercier la famille, les amis, les rideurs et toutes les personnes qu’on a fait rigoler!
 
Vidéos QuickTime vite faites bien faites
 
Jonathan en nollie nose slide Samuel Grisel en flip back Jonathan Droz

 

vues: 2001 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM