Accueil » Skate » Lakai Fully Flared
Lakai Fully Flared

Lakai Fully Flared

Skate
Tintintin tintintintintin tooom tooom, ça y est la vidéo la plus attendue depuis 2005 a été dévoilée hier soir à Lyon. Salle comble malgré les grèves.


Sa venue était attendue depuis longtemps, un compte à rebours sur le site de Lakai égrenait les jours avant sa sortie, comme pour un blockbuster. Les extraits vidéo sur Skate Fairy, le site de Ty Evans, étaient des événements en eux même tant ils sont époustouflants de technique et de beauté. Bref, tout était fait pour faire monter la pression et laissait présager d'une vidéo qui tue, genre THE vidéo du siècle.

Et bien quelle déception ! Non, c'est pas ça, attends, non. La phrase c'est : Eh bien je peux dire que personne n'a été déçu par la Fully Flared. Surprenant, non ? J'ai eu la chance d'aller voir la seule avant-première sur le Vieux Continent, au skatepark de Gerland à Lyon, avec les skateurs, pendant que les professionnels de la profession avaient droit à une projection dans un cinéma local. Peut importe de m'être gelé le cul sur le béton froid du park et d'avoir dû déposer mon téléphone portable au vestiaire (toujours cette peur du piratage), l'ambiance, électrique, était là, des riders US avaient fait le déplacement (on a vu Brandon Biebel lançant du matos, Mike Carroll, Mike Mo, Lucas), ça a crié, sifflé, applaudi, tapé sur les modules à chaque fois qu'un trick nous en mettait plein la vue. C'est-à-dire, pratiquement tout le temps, finalement.

Comme chacun peut s'en douter, on peut en effet dire que du début à la fin cette vidéo est une tuerie, une vraie, à la Virginia Tech. Faire la liste des tricks qui tuent prendraient des jours ; Et ça me tuerait. La bande son, omniprésente, évite les poncifs du genre (soit 100% rap ou 100% metal/punk) ; le montage, un peu clipesque parfois, est parfois touché par une sorte de Grace divine tant c'est beau (merci la HD) et je soupçonne l'intro d'avoir explosé...son budget. Vous comprendrez cette pauvre blague quand vous verrez la vidéo.

Dans cette avalanche de tricks, je retiens quand même les très innovantes introductions de parts, le génial montage présentant les européens de la vidéo avec un écran divisé en 6, Anthony Pappalardo et son skate de rue à 100 à l'heure, les madness d'Alex Olson (ce type est fou), la French Connection (JJ, JB et Lucas) qui représentent bien comme il faut, Guy Mariano qui fait « pas vraiment » son come-back et bien sur les parts des héros de la maison, j'ai nommé Mike Caroll, Eric Koston, Marc Johnson et Rick Howard. Pas de régimes spéciaux pour eux, ils ont double ration de tricks à l'écran.

Pour chipoter, le seul point un peu négatif est qu'en mélangeant des tricks filmés par différentes caméras, miniDV, HD, ralenti ou non, etc. Ça nuit un peu à la cohérence graphique générale de la vidéo, certaines séquences au fisheye avec une miniDV paraissent même moches en comparaison. C'est dire jusqu'où sont allés Ty Evans et Spike Jonze dans la perfection graphique. On peut craindre que la course aux armements en matière de caméras remplace un jour l'originalité et la qualité du skate à l'écran, mais ça ne sera pas avec Fully Flared.


Deux des 6 mini-clips dispo sur le site Lakai : Alex Olson détendu


Et Biebel qui en a marre de Mike Mo. Hey, watch the shit



Thomas Seymat.
vues: 1579 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM