Accueil » snow-ski matos » Everyday Something, White Album et Promo Copy
Everyday Something, White Album et Promo Copy

Everyday Something, White Album et Promo Copy

snow-ski matos
La suite des films de la saison 04-05. Ils sont sortis depuis un bail, c'est vrai, mais ça fera office de révision avant la sortie des nouvelles productions dans quelques semaines.

VOUS POUVEZ VISUALISER UN EXTRAIT DE CHACUN DE CES FILMS EN CLICKANT SUR LES VIGNETTES EN BAS DE CETTE PAGE.




Titre : Everyday Something
Producteur : Neoproto Films
Réalisateur : Pierre Minhondo, Justin Eeles
Genre : freestyle
Durée : 30 minutes
Riders : Robbie Sell, Rube Goldberg, Shaun McKay, Stephen Duke, Zac Marben, Aaron Keene, Filippo Kratter, Jake Devine, Jussi Tarvainen
Prix : 35 Euros


Objectivement, le niveau de ride de ce film est correct, mais quand même, franchement en dessous des grosses productions type Mac Dawg ou Standard, tant dans la technicité des tricks, que dans l'amplitude des sauts. Les riders présents dans Everyday Something sont pour la plupart relativement peu connus, et c'est sûrement ce qui explique cette différence de niveau avec d'autres réalisations. Ou alors, peut-être est-ce un parti pris du producteur de tourner avec des noms moins reconnus... Comme dans toute production ricaine qui se respecte, il y a du jib, énormément de jib, et même pour certains, trop de jib. On saluera en revanche le travail réalisé en matière de post-prod. Quelques idées originales et un montage sympa, qui rend l'ensemble très vivant. Les moments les plus marquants : le run de Shaun Mc Kay, le segment le plus puissant du film, tant en jib qu'en back-country. Filipo Kratter a un bon run lui aussi. Jussi Tarvainen et l'Italien sont les deux seuls européens du casting.



Titre : Promo Copy
Producteur : Detective Films
Réalisateur : NC
Genre : freestyle
Durée : 25 minutes
Riders : Simon Chamberlain, Eddie Wall, Chris Coulter, Ikka Backstrom, Andreas Wiig, Joni Malmi, Lauri Heiskari, Eero Niemela, Chad Otterstrom
Prix : 37 Euros


La production de ce film est bien américaine, et non scandinave. Il est important de le préciser car au vu du casting, on pourrait croire qu'elle vient du nord de l'Europe. Un grand nombre de riders sont finlandais, suédois ou norvégiens, et les nordiques mettent tout le monde d'accord. Le niveau général est très bon et le riding bien varié : énormes kickers back-country, beaux parks, jib. Pour preuve, toutes les grosses marques de l'industrie sponsorisent ce film, un gage de qualité.
On retiendra les parts ultra modernes de Eero Niemela, Ikka Backstrom, Andreas Wiig (roi du park), et Lauri Heiskari. Joni Malmi est également de la partie. Même s'il n'a pas la session la plus impressionnante, c'est quand même une sorte de come-back pour lui. Le run de fin revient à Simon Chamberlain, un new-comer telllllll-ement fort. Le seul petit reproche sur Promo Copy concernera la réalisation qui manque un peu d'originalité. Le film n'est qu'un enchaînement de sauts et de segments de riders les uns au bout des autres, avec un rapide effet de pelloche pour jouer la transition. Ça manque un peu d'élaborations. Mais en dehors de ça, cela reste un excellent produit.



Titre : The Shaun White Album
Producteur : Cinemaseoane
Réalisateur : Dave Seoane
Genre : freestyle
Durée : 30 minutes
Riders : à ton avis
Prix : 37 Euros

Réalisé par Dave Seoane, ce film est un modèle. C'est beau, c'est simple, c'est classe, c'est pro ! Comme son nom l'indique, The White Album est un film dédié à Shaun White. Shaun en snowboard, Shaun en skateboard, des interviews du jeune premier, ainsi que quelques interventions de ses parents et même de quelques grands noms du skate, comme un certain Tony Hawk. On suit donc Shaun tout au long de sa saison, en snowboard mais aussi en skate. Des sessions incroyables de vert qu'il partage avec Bucky Lasek et Tony Hawk, où l'on se rend compte, une fois de plus, que le môme mérite amplement son statut de pro-skater. En snowboard, Shaun White est le roi du park, des rails et du pipe, et 100 % de ses tricks sont rentrés à la perfection ! On pourra juste regretter qu'il ne ride pas, ou si peu, de kickers back-country. Idem pour le freeride, absent du film.
Il cartonne aux X-Games, en snow comme en skate, et déchaîne les publics. Une fois encore, on se rend compte de la notoriété grandissante dont il bénéficie aux U.S, et qui dépasse largement le cadre du monde de la glisse. A voir absolument.

VOUS POUVEZ VISUALISER UN EXTRAIT DE CHACUN DE CES FILMS EN CLICKANT SUR LES VIGNETTES CI-DESSOUS.

vues: 860 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM