Accueil » snow-ski matos » Films de snowboard, la suite.
Films de snowboard, la suite.

Films de snowboard, la suite.

snow-ski matos
Encore trois nouveaux films cette semaine. Kevolution, Transfer et Sandbox. Soyez patients, il en reste encore une bonne dizaine à venir.



Titre : Transfer
Producteur : Chunky Knit Productions
Riders : Tina Birbaum, Laura Berry, Erin Valverde, Stine Brun Kjeldaas, Lesley Mc Kenna, Lisa Wiik, Victoria Jealouse, Kjersti Buaas, Jenny Jones, Cheryl Maas
Genre : freestyle/freeride
Durée : 45 minutes
Prix : 35 Euros

Transfer est un film réalisé par des girls, et ne présentant, que des girls. Ce n'est pas exactement une première, mais l'initiative est assez rare pour qu'on la salue. Même si elles sont un peu moins nombreuses que nous, les snowboardeuses rident depuis toujours avec la même conviction, mais restent malheureusement la plupart du temps dans l'ombre des hommes. Evidemment, leur niveau n'est pas le même, mais on répète sans cesse que l'important n'est pas dans la performance, alors... Ce film présente un bon aperçu de la scène internationale actuelle des girls et on ne peut qu'admettre que le niveau des filles a bien évolué. Le film nous emmène un peu partout sur la planète : en Suède, en Islande, en France, en Suisse, en Californie, en Alaska, et les girls rident aussi bien en back-country, en park, jib, ou en pentes raides. Très rafraîchissant tout ça. La seule chose qu'on pourrait regretter, est que ces dames n'aient pas apporté un peu plus de féminité à l'ensemble. Transfer est un bon film de snowboard, mais il ne se démarque pas vraiment, ou trop peu, des vidéos réalisées par les hommes. On aime bien quand même.






Titre : Kevolution
Producteur : Cinemaseoane
Riders : Kevin Jones
Genre : freestyle-freeride
Durée : 26 minutes
Prix : 35 Euros

Depuis un certain nombre d'années, Dave Seoane s'est en quelque sorte spécialisé dans la réalisation de films focalisant sur un seul rider. “Subject Haakonsen” et “Haakon Factor” avec Terje, “White Album” avec Shaun White... Et voici le dernier-né, “Kevolution”, dédié à Kevin Jones. Alors, on le sait, Kevin Jones n'est plus tout jeune, mais le moins qu'on puisse dire est qu'il a marqué son époque, et que son nom restera dans l'histoire du sport.
Côté réalisation, Kevolution est très sympa à regarder, bien qu'il ne soit pas aussi abouti que le film réalisé sur Shaun White. Moins d'élaboration, des prises de vues moins léchées... le budget n'était peut-être pas le même non plus. Ici, c'est plus une sélection de moments choisis, pris dans la vie de tous les jours de Kevin Jones, et mis bout à bout. Pour ponctuer le tout, Seoane a choisi de donner la parole à Mike Hatchett de Standard, Mike Mac Entire de Mack Dawg, et Jerry Dugan de Fall Line Films, soit dit en passant, les trois plus grands producteurs de films de toute l'histoire du snowboard. Ils viennent nous dire tout le bien qu'ils pensent de Kevin Jones, et expliquent ce qui selon eux, fait qu'il n'est pas un rider comme les autres. C'est une première, car de mémoire, on n'a jamais vu ni Hatchett, ni Mac Entire interviewés en vidéo.
Le ride est forcément très bon. La majorité des tricks sont des images d'archives, mais surtout, et malgré son ancienneté, Kevin Jones est aussi technique que les meilleurs kids d'aujourd'hui. Il est surtout un rider très complet, aussi à l'aise en jib, en table, qu'en freeride, et ça, ça peut être considéré comme une raison suffisante pour justifier le fait de faire un film sur lui.






Titre : Sandbox
Producteur : Sandbox
Riders : Andrew Hardingham, Dustin Craven, Kevin Sansalone, Brendan Keenan, Jeff Keenan, Mark Sollors, Scott Shaw, Geoff Brown, Paul Gonzalez
Genre : freestyle
Durée : 30 minutes
Prix : 35 Euros

Les producteurs de Sandbox sont ceux qui ont réalisé Skids l'année dernière. Un film qui a eu peu de retombées chez nous. L'équipe est canadienne, c'est aussi sûrement pour cela qu'on les connaît peu de ce côté de l'Atlantique.
Autant le dire, le film Sandbox ne vient pas révolutionner le monde de la production de films de snow. C'est très conventionnel. Cela commence par une petite intro à trucages simplistes, un peu à la Shadoks. On sent que l'équipe a peu de moyens, mais ça reste très sympa et distrayant. Le niveau de ride est plutôt bon, la réalisation conformiste, du jib, du park, du kicker back-country, un peu de freeride... sympa, sans pour autant nous scotcher à aucun moment. Les riders sont quasiment tous canadiens ou américains, en tous les cas, la plupart de leurs noms ne vous diront rien. A noter, à un moment donné, une des sessions est montée sur un des derniers tubes de Daft Punk. Ça surprend mais passe très bien. On peut juste se demander si les gars ont payé les droits. Vu la notoriété et le succès de Daft Punk aujourd'hui, pas sûr...


Pour commander ces vidéos, allez sur le site X-Treme Vidéo.
vues: 785 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM