Accueil » snow-ski matos » Lady Laistee
Lady Laistee

Lady Laistee

snow-ski matos
La reine du hip hop français.



Le rap français. Un milieu rude, dans lequel les filles se comptent sur les doigts d'une main et font leur place à pas de fourmis, mais Lady Laistee (verlan de « stylée ») s'accroche.

D'abord entrée dans le milieu par la danse dans les années 90, elle se tourne très vite vers le micro. 1997 va être l'année charnière, car en quelques mois elle perd son frère Ruddy, et met au monde sa fille Léa. Son écriture change alors de ton. "Black Mama", son premier album, sort en 1999 chez Barclay, dans lequel le titre "Et Si? ?" dédié à son frère disparu, figure parmi les meilleures ventes de l'année.

Elle collabore aussi à L.432, album dédié à la liberté dans lequel s'exprime différents rappeurs dont Arsenik, Booba, Oxmo Puccino. Son morceau ? « L'impact net », titre emblématique du combat féminin. Lady Laistee s'impose alors comme la girly qui se bat pour avoir une place d'égal à égal avec ses messieurs.


Trois ans plus tard, léger changement de cap avec son deuxième album, "Hip-Hop Therapy », avec des airs de zouk, mis en forme par Joey Starr et DJ Spank du B.O.S.S. (avec qui elle travaille depuis son premier album) et également Matt.

Mais le véritable combat de « La Mygale » comme elle est surnommée dans le milieu, commence le 10 février 2003. Lady Laistee est victime d'une attaque cérébrale qui paralyse la moitié de son corps, lui fait perdre la mémoire et lui créée de graves problèmes d'élocution. Après deux ans d'une lourde rééducation, la rappeuse revient, plus forte et plus déterminée que jamais.

L'année 2005 est donc pour Lady Laistee comme celle du "Second Souffle", titre de son troisième album. Elle y explique son combat avec "Faut Qu'J'Respire", "Second Souffle", mais aussi ses douloureux souvenirs ("J'Ai Pas Eu De Reup" avec Toma) et son regard sur le monde ("Le Monde d'Aujourd'hui" avec Dadoo, "J'Hallucine", "Tony Mytho").



Mais tout n'est pas noir et Lady Laistee y intègre aussi une vague de bonheur et d'espoir. "Que Tu Sois" avec Nathy, "Pour Le Meilleur Et Pour Le Pire" avec Matt, "Si t'Es Libre" avec Sir Samuel du Saïan Supa Crew, sans oublier "La Vie Est Belle", avec sa fille Léa.

Mention spéciale pour "Indeegal", très joli titre, qui est également le nom de sa marque de streetwear récemment lancée. Cela signifie « femme indépendante » et reflète bien l'état d'esprit de la miss. Le style est Hip Hop féminin, ‘Urban Chic', comme elle dit, pour celles qui s'habillaient en baggy et qui cherchent maintenant un coté plus chic et choc !

Sa musique, son business, Lady Laistee les mène comme sa vie, sans rien lâcher, sans renoncer. Jamais.
vues: 3389 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM