Accueil » snow-ski tricks » Chronique des 2 Alpes
Chronique des 2 Alpes

Chronique des 2 Alpes

snow-ski tricks
Première semaine d'ouverture, crash test du park version 2009. Pierre De Le Rue et ses amis nous font une radiographie en live du park des 2 Alpes et livrent leur diagnostic.





D'ailleurs, le dessus du panier de la scène frenchie ne s'y était pas trompé et la plupart en ont profité pour venir rider quelques matinées.

On a donc pu rencontrer, entre deux racers à piquets et deux coureurs de l'équipe d'Italie (qui arrive au Jandri en Audi), l'équipe de France de pipe et son Arthur Longo (en slim !) , Bruno Rivoire et quelques Gapençais, Valérian Ducourtil et Ugo Maréchal, les twins Bouche de chez Nitro, entre autres, mais aussi Victor De Le Rue et son cousin photographe du même nom, Pierre. En slim également d'ailleurs, mais ça, ceux qui le connaissent sauront qu'il est inutile de le préciser. Autant vous prévenir tout de suite. Vous ne trouverez pas ici de clichés artistico-snowboardistiques comme il en a le secret, car le lascar a occupé toute sa première semaine à rider, et là, on vous avoue qu'on le comprend sacrément. Mais Pierre a aussi passé pas mal de temps à shapper avec tout le staff du park, histoire de vous préparer un park au poil...C'était donc l'un des mieux placés pour nous disséquer le park dans ces moindres détails.


Et hop, le voilà qui troque son appareil photo contre un appareil radio et pose son diagnostic en compagnie de Brice Rudelli, un des riders PY-AT et shapeur itou.




« Il reste encore quelques petites choses à mettre en place ou à peaufiner mais dans l'ensemble, le park a plus ou moins sa forme définitive. Il est plus ludique, plus « shred » que les autres années, avec des modules adaptés à tous les niveaux, qui permettent aussi de bosser de nouveaux tricks ou d'essayer des trucs rigolos. La zone de jib est carrément élargie, avec beaucoup plus de rails et de boxes et une « chill zone » qui a changé de place, ce qui permet d'enchaîner un run de haut en bas. Il y a juste le gros container qui n'est pas facile à rider à cause du speed. Il faudra peut être le déplacer mais c'est super lourd... »




Nous, on a particulièrement aimé la variété des modules (avec aussi deux ou trois trucs moins courants et bien sympas : un mini pipe de shred en haut à gauche du park, des bidons empilés, des rails banana etc) et la sécurité de cette zone de jib, avec des lignes claires et espacées. Coté pipe, rien à redire, le gros est bien fat et bien shapé, sans être trop ouvert ni over-vert'. Le petit est quant à lui évolutif, idéal pour débuter et intégrer les bases du pipe.

Et puis la cerise sur le gâteau, c'est le fil neige dédié à l'espace pipe, un vrai gain de temps. « Je suis un rider de pipe pyrénéen, un rider du pipe du dimanche quoi, élevé à la sauce Artouste Saint Lary, alors quand je vais rider ce pipe là, je suis trop content. Il est bien cool » explique Pierre.





Pour la zone pro,(entre les deux pioches) « les deux gros kicks sont bien, c'est juste du côté des réceptions qu'il y a encore un peu de boulot » avouent les gars. Sinon, les deux kicks accolés aux pioches du park, les plus petits de la zone, bénéficient d'un shape amélioré par rapport à l'an passé, plus sain.


Diagnostic
Un park quasi-parfait, avec quelques modules à peaufiner, un pipe qui réussit l'essai de sa première année sans problème et une mention spéciale pour la zone jib qui foisonne de modules amusants.

Reste plus qu'à venir voir par vous même !



Pierre et Brice, tous deux shapers, ont eu envie de rendre hommage à tous ces gars qui bossent dur (?!) pour vous préparer un park idéal : Le staff permanent du park, Mouss, JB Létoile, Arnaud Debluze ("Rastachouette"), Laurent Duhalde, Chino, Ugo Maréchal, Bulus, les twins Bouche, Valérian Ducourtil, les filles et tous ceux qu'on a oublié...


(c) Radiographies de Pierre De Le Rue
vues: 1125 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM