Accueil » Snow/ski » Sylvain Bourbousson : Interview spéciale ABSINTHE !
Sylvain Bourbousson : Interview spéciale ABSINTHE !

Sylvain Bourbousson : Interview spéciale ABSINTHE !

Snow/ski
7 questions à Sylvain Bourbousson, qui nous parle d'Absinthe, de gavage de pow pow, de Mat Shaer et de destinations exotiques...

 

Sylvain Bourbousson fait partie du casting resséré d'Absinthe pour Twel2ve : 12 riders, pas un de moins, pas un de plus. Seul français embarqué dans l'aventure, Sylvain partage une part avec Mat Shaer, un jeune rider suisse. Nous l'avons re rencontré lors du Snowboard Garden Festival de Grenoble pour lui poser quelques questions...

 

Salut Sylvain, alors tes impressions après la sortie de Twel2ve ? 

Eh bien, je suis plutôt content d’avoir une part comme celle ci après un hiver si compliqué et assez court puisque j’ai été blessé ! Bien sûr, j’aurais aimé avoir plus d’images, mais je sais aussi qu’il ne suffit pas d’un bon tricks pour avoir une image dans sa part, beaucoup d’autres choses rentrent en compte au montage : la lumière, le cadre... Et puis j’étais impatient de voir le résultat, puisque comme Absinthe filme en 16 mm, cela rend toujours assez différemment au développement. 

 

C’est un honneur d’entrer dans les 12 riders choisis par Absinthe...

Oui, bien sûr, c’est génial d’en faire partie. C’est la 4ème saison que je filme avec eux et j’apprécie vraiment de travailler avec Absinthe, car c’est une ambiance à la cool, sans pression. Au fil du temps, on est devenus un groupe de potes et tout est plus simple quand on a l’habitude de bosser ensemble. Il y a un véritable échange entre les caméraman et tous les riders, pour trouver les meilleurs spots, les meilleurs cadres, faire des choses créatives. 

 

Quels moments retiens tu en particulier de cet hiver ?
Le trip à Revelstoke, au Canada, en janvier. Cette station n’a ouvert qu’il y a 4 ou 5 ans, donc ce n’est pas encore très connu et donc pas vraiment blindé de monde. Nous y avons trouvé des mètres de neige, alors qu’en Europe c’était sec ! C’était dingue de rider autant de pow pow, dans un terrain très joueur. Il y a beaucoup de pillows, de runs dans la forêt, c’est super à rider. J’ai beaucoup d’images de Revelstoke dans ma part, d’où une orgie de pow !

 

Malgré ta blessure, tu as pu participer à pas mal de trips avec le crew Absinthe ?
Pas tous, mais nous avons passé quelques bonnes journées en Suisse et en Italie. Nous sommes aussi allés en Norvège en fin de saison, où nous n’avons pas eu de chance avec la météo. Chaque jour, nous montions construire un kicker, espérant une éclaircie pour faire quelques images, et c’était à chaque fois pour rien. Super frustrant. 

 

Tu partages une part avec Mat Shaer, parles nous un peu de lui ?
C’est un jeune suisse très cool, toujours très motivé, avec qui nous avons bien rigolé. Retenez son nom, il ride fort. 

 

Toi qui voyage souvent pour le snowboard quels sont les destinations que tu as préférées ?
J’aime particulièrement les destinations un peu «exotiques», dépaysantes du moins. Rider en Iran, mais aussi au Kirghizstan ont été des expériences uniques. On y découvre une culture différente, des populations accueillantes et curieuse de ce que l’on fait, car pour la plupart, elles n’ont jamais vu de snowboarders ! J’aime aussi beaucoup le Chili, pour rider l’été, car les paysages y sont toujours magnifiques. 

 

Quels sont tes projets pour l’hiver à venir ?
J’espère ne pas être blessé et pouvoir rider à fond ! Normalement, je vais filmer à nouveau avec Absinthe, et pour le reste, on verra !

 

A noter que Twelv2e d'Absinthe est d'ores et déjà disponible sur ITUNES !

Photo de titre (c) Billabong

 

 

vues: 2242 j'aime: 0
     

Aucun commentaire pour le moment. Loggez-vous pour poster.




SUR LE FORUM