Accueil » surf matos » Réparation de dings
Réparation de dings

Réparation de dings

surf matos
Tout surfer qui se respecte doit un jour, au même titre qu’il apprend à se mettre debout, apprendre à réparer les dings les plus basiques.

Atelier bricolage : comment réparer une planche ?
Quel que soit votre niveau en surf, vous serez certainement conduit un jour ou l’autre à faire le constat suivant : j’ai un "pète" à ma planche. Que ce soit dû au reef, à un autre surfer ou à toute raison, l’urgence est la même : vite reboucher pour éviter que le pain de mousse n’absorbe trop d’eau, meilleur moyen de ruiner définitivement sa board.

Bien entendu, l’idéal est de la porter à un professionnel qui, après un bilan de santé approfondi, la réparera dans les règles de l’art. Mais si vous êtes en trip au beau milieu de nulle part (ou que tout simplement vous soyez un bricolo hors pair), voici quelques conseils pour y arriver…

À vos papiers de verre, résine, catalyseur et autres fibres de verre, on est parti. Nico Thouand (on ta reconnu derrière ton masque !), shaper des planches Scud s’exécute.


Les petits dings
Tout d’abord, avant de réparer un petit enfoncement ou une entaille, il est essentiel de bien délimiter le champ d’intervention. Placez de l’adhésif autour de la zone, en laissant une marge de quelques centimètres en périphérie.



- Première étape : la préparation de l’accroche



Poncer la surface avec du papier de verre (assez gros grain (80/60)) pour constituer une accroche. Ainsi, la stratification que vous allez créer par la suite pourra tenir.



- Deuxième étape : le rebouchage du trou


Pour ce faire il existe plusieurs techniques qui dépendent des mélanges ou matières utilisés.



1 On utilisera dans un premier temps une stratification. Préparez un "mastic" composé de résine mélangée avec de tout petits bouts de fibre de verre coupés aux ciseaux. Il s’agit de résine

Appliquez cette pâte dans le trou (avec vos doigts ou à l’aide d’une spatule pour mieux lisser) en veillant à ce que le mastic ne forme pas une bosse.



Là aussi vous pouvez vous aider de scotch pour diriger et contenir la matière en un endroit précis.

Dans la foulée, apposez sur le mastic entre 2 et 4 tissus de fibres de verre (en fonction de l’épaisseur du tissu). Ces couches de tissu, imbibées de résine, vont permettre de reconstituer le stratifié de la planche.
Prévoyez entre 3 et 4 cm de dépassement autour du ding.



Versez une quantité suffisante de résine catalysée de manière à bien imprégner les tissus de fibre puis lissez le tout.



2 Le mélange peut également être constituer à base de micro ballons (sous forme de poudre), une matière qui remplace les bouts de fibres coupés en petits bouts. Le micro ballon se mélange à la résine, léger il donne plus de volume au mélange et demande aussi une dose de catalyseur. Le dosage se fait à l’œil, il faut que la matière soit suffisamment épaisse, limite pâteuse, surtout pas trop liquide. Aussi hermétique et résistant que le mélange résine/tissu, il demande en revanche un peu plus de patience.



Il faut en effet attendre que la matière sèche (entre 3 et 4 heures d’attente) avant de poncer et de coller ensuite les tissus de fibres de verre imbibés de résine. Le micro ballon offre l’avantage de se présenter sous forme de poudre donc facilement transportable et convient parfaitement aux voyageurs qui veulent parer aux imprévus.




3 On peut utiliser tout simplement de la résine d’époxy seule.



NB : la résine catalysée est composée de résine, de styrène paraffiné (souvent inclus dans la résine que l’on vous vend) et de 1 à 2% de catalyseur (soit 2-3 gouttes seulement pour un demi-verre de résine).



- Troisième étape : la finition


Une fois que le stratifié est bien sec, poncez-le pour travailler l’aspect de la réparation.

Commencez avec un papier de verre "gros grain" pour dégrossir le travail. Terminez avec un papier plus fin (120 ou 220) voire un papier à eau pour les perfectionnistes.




Attention ! Lors des différentes phases de ponçages, prenez garde à ne pas entamer la stratification à côté de la réparation… L’aspect de votre planche en dépend !

Les big dings
Si le trou s’avère plus important, le mastic ne suffira pas pour assurer une réparation correcte. Il est nécessaire de rajouter une pièce de pain de mousse de même origine que le pain de votre bien aimée (polyuréthanne ou polystyrène).

- Taillez les bords du "pète" (fibre et pain) pour lui donner une forme géométrique basique. Il vous sera alors plus facile de tailler la forme du morceau manquant.

- Collez la pièce avec de la résine ou de la colle à bois et donnez lui la forme de la board en la shapant avec du papier de verre.

- Stratifiez ensuite avec de la fibre de verre comme expliqué précédemment.



Ne perdez pas de vue que la solidité est au moins aussi importante que la forme initiale. Ne poncez donc pas trop la réparation pour ne pas la fragiliser.



Enfin, sachez que les tarifs des ateliers professionnels, relativement homogènes, vont de 100 fr. pour une réparation simple à plus de 900 fr. pour une board cassée en deux (et vraiment éclatée ndlr.).

À vous de jouer !

Outils et matières
Le masque filtrant et les gants sont indispensables en raison du caractère nocif des produits utilisés pour ces réparations :


Résine de polystyrène 1litre (entre 100 et 120 francs). Chez Casto, chez son shaper préféré ou dans les ateliers de réparation nautique


Catalyseur vendu avec la résine


Microballon (en vente chez les meilleurs shapers) Environ 3 francs le gramme. 10 grammes suffisent pour un ding basique.



Feuilles de ponçage. Gros grains pour dégrossir, plus petit pour affiner. Les vrais bricolos se feront un plaisir de sortir leur ponceuse électrique.



Tissu au mètre en vente chez les meilleurs shapers. Entre 40 et 50 francs le mètre. Existe en différente épaisseur. En prendre en quantité si réparation sans microballon.


Résine d’époxy pour les planches en époxy (CQFD). 2/3 époxy, 1/3 catalyseur


Un pinceau poils épais, bois avec de l’acétone qui évite son durcissement.
vues: 8584 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM