Accueil » surf matos » Shane Dorian présente la Billabong V1
Shane Dorian présente la Billabong V1

Shane Dorian présente la Billabong V1

surf matos
La V1 est une combinaison de sauvetage pour le big wave riding

 

Après avoir échappé de peu à la noyade en 2010, Shane Dorian, s’est demandé s’il serait toujours capable de faire face à des vagues de plus de 15 mètres. Aujourd’hui, Dorian est reparti à la conquête des plus grosses vagues du globe, l’esprit serein grâce à sa nouvelle invention. En travaillant avec Billabong Wetsuits et Mustang Survival Corporation, Dorian a créé la première combinaison munie d’une poche qui se gonfle instantanément. En tirant simplement sur la poignée d’ouverture, la combinaison remonte rapidement le surfeur des profondeurs de l’océan jusqu’à la surface.

 

Cette combinaison révolutionnaire a été baptisée la « Billabong V1 » : V comme le mouvement Vertical et 1 pour désigner le niveau positif au-dessus de la mer. Originaire de Kona à Hawaii, Shane Dorian est aujourd’hui considéré comme étant le meilleur surfeur de grosses vagues au monde ayant pris à la rame 6 des vagues les plus monumentales surfées ces 18 derniers mois. C’est justement une chute sur l’une de ces vagues qui a bien failli être fatal à ce père de famille de 38 ans.

 


 

« L’incident est arrivée lors du premier trip hivernal de Dorian à Maverick, le célèbre break au sud de San Francisco, en février 2010 : « J’ai pris la mauvaise vague et j’ai fait une horrible chute» se rappelle Dorian. « La chute a été terrible, je suis resté sous l’eau pendant deux vagues, j’étais à deux doigts de me noyer. Après ça, j’ai eu l’idée d’incorporer une poche d’air à ma combinaison, en prenant exemple sur les gilets de sauvetage dans les avions, où l’on tire la languette pour qu’une poche se gonfle immédiatement grâce à une cartouche de CO2 ».

 

Dorian a écrit un mail à Hub Hubbard, le chef de produit Billabong Wetsuits USA, en décrivant son idée, et le projet fut lancé. Les recherches de Hubbard l’ont rapidement conduit à Mustang Survival Corporation, un célèbre fabricant de combinaisons de plongée, systèmes de flottaisons et autres matériels de sauvetage marin. Grâce à leur experience dans ce domaine, Mustang a conçu une nouvelle poche gonflable en polyuréthane spécialement pour la Billabong V1.

 

Le design a évolué. « L’idée initiale était de placer la vésicule à l’avant de la combinaison, sur le buste, pour que quand le porteur remonte à la surface il puisse avoir la tête hors de l’eau. » raconte Hubbard. « Mais, comme Shane l’a démontré, une fois à la surface, tu dois être capable de ramer avec ta planche. Donc logiquement, on a décidé de la mettre à l’arrière, de manière à ce que le porteur puisse remonter à la surface avec la tête hors de l’eau et ramer ensuite directement. »

 

Avec la vésicule Mustang en main, Hubbard travailla avec Barbara Mau de Express Wetsuit repair pour développer un prototype de combinaison. « Le design de la combinaison est très simple. » dit Hubbard. « On a ajouté une grande poche à zip entre les omoplates contenant une vésicule reliée à un gonfleur et à une cartouche d’air. Le dispositif est très discret, on ne le remarque même pas. Un cordon passe sur l’épaule et relie une languette placée au niveau des pectoraux… Il suffit juste de tirer dessus comme pour un parachute et c’est parti. »

 

Dorian a testé différents prototypes en eaux calmes et dans de petites conditions de surf afin d’améliorer la combinaison Billabong V1 pour répondre précisément à son objectif de sécurité et apporter la confiance nécessaire aux surfeurs pour repousser leurs limites dans des vagues toujours plus grosses. « La première fois que je l’ai utilisé, c’était à Cortes Bank cet hiver, à 100 miles de la côte ouest californienne » se rappelle Dorian. «Les vagues étaient super grosses et j’ai ramé pour avoir une vague vraiment énorme ; Je suis tombé et j’ai été projeté au fond. C’était l’occasion parfaite pour tester ce truc, j’ai tiré sur la languette et je suis passé d’un stade de quasi-panique à une détente totale. Je n’ai pas eu à nager, j’ai juste laissé la V1 me remonter à la surface. »

 

La démonstration publique la plus concluante de la combinaison Billabong V1 a eu lieu le 15 mars 2011 quand Dorian et un petit groupe chargeurs expérimentés ont surfé l’une des vagues record à Jaws sur l’île de Maui à Hawaii. Alors qu’autrefois ce spot était considéré comme impraticable sans l’assistance d’un jet ski, Dorian attrapa une incroyable vague de plus de 18 mètres à la rame, gagnant à la fois le Monster Paddle et le Monster Tube du Billabong XXL Global Big Wave Awards en 2011. Lorsque Dorian fut propulsé dans le plus grand tube de tous les temps et qu’il chuta à sa sortie, il fut aspiré par la vague et conduit dans les profondeurs. Il tira alors sur la languette de sa combinaison Billabong V1 et il remonta en flèche à la surface avant de remonter sur sa planche pour ramer hors du chenal, avec une bosse sur le dos, clairement visible par tous les nombreux photographes présents.

 

La combinaison Billabong V1 a fait l’objet d’un dépôt de brevet et se destine exclusivement à des surfeurs expérimentés ; elle est aujourd’hui disponible sur commande. « Nous avons créé la V1 avant tout pour aider à sauver des vies » explique Dorian. « 4 de mes amis proches sont morts en surfant des vagues vraiment énormes et chacun d’entre eux s’est noyé. Maintenant, c’est fini, la Billabong V1 est prête à fonctionner et je suis impatient d’en faire profiter mes amis qui comptent parmis les meilleurs chargeurs au monde. Nous sommes un groupe de gars vraiment unis, nous voulons tous prendre d’énormes vagues et repousser nos limites, mais je veux que chacun soit en sécurité et revienne à la maison chaque soir auprès sa famille. Je me réjouis vraiment de cette nouvelle découverte ».

 

Billabong et ses équipes sont ravis d’avoir développé un des produits les plus innovants de l’histoire du surf. « Je suis vraiment honoré d’avoir fait partie de ce projet » dit Hubbard « mais c’est surtout grâce à l’effort collaboratif entre Shane, moi-même, Barbara Mau, Mustang Survival et l’équipe entière internationale Billabong Wetsuit que la V1 a vu le jour. »

 

 

Q: A quel moment Billabong a cru en l’idée de Shane et s’est impliqué dans le projet d’une combinaison gonflable?

A: Cette idée est en fait née d’un autre projet. Je travaillais à la base avec Shane sur un short rembourré quand il a mentionné l’idée d’une poche gonflable, c’est comme ça que nous avons commencé à partir dans cette direction. Au rythme où progressaient les choses, je me suis mis à partager ce que nous faisions en interne, mais je pense que c’est réellement à partir du moment où Shane utilisa le prototype pour la première fois à Cortes Bank que nous avons réalisé ce qu’il y avait à faire.

 

Q: Comment pensez-vous que cela va changer le surf de grosses vagues?

A: C’est vraiment une question pour Shane, car il y a bien d’autres avantages que de pouvoir remonter à la surface plus rapidement. Par exemple, à des endroits comme Jaws votre partenaire en jet ski peut vous récupérer immédiatement plutôt que d’attendre que 2 ou 4 vagues lui tombent sur la tête. C’est Shane lui-même qui l’affirme. Bien sûr, il m’a aussi dit qu’il était plus confiant et qu’il pourrait ainsi ramer dans des vagues beaucoup plus grosses que celles qu’il a pris à Jaws l’hiver dernier.


 

Q: Vous avez travaillé avec Mustang Survival, comment êtes-vous arrivé à eux ?

A: Mustang Survival fut la première compagnie à qui j’ai parlé du projet. Tout le monde là-bas a tout de suite été hyper motivé à l’idée de faire aboutir ce projet et je ne pourrai jamais assez les en remercier.


 

Q: Est-ce qu’il y a d’autres produits similaires à la V1 sur le marché?

A: Ce n’est pas une nouvelle idée et nous (Shane, moi-même et Billabong) ne revendiquons pas être des inventeurs. Beaucoup de gens ont les mêmes idées ou des idées similaires au même moment. Le fait est que, Shane a vécu une expérience qui a bouleversé sa vie et qu’il a fait quelque chose dans l’espoir que ça ne se reproduise plus jamais. Aussi, j’ai reçu un mail en avril 2010 qui disait “Je veux surfer des vagues que personne n’a jamais imaginé surfer”. Cela peut sonner comme du déjà entendu mais n’oublions pas de qui on parle ici. On a fait des recherches approfondies sur les brevets existants, comme la loi l’impose, avant de faire breveter cette combinaison. Il existe certainement des produits similaires, mais nous nous sommes assurés que notre produit était suffisamment unique pour déposer un brevet, spécialement pour une utilisation bien précise. Les vésicules et parties internes de la combinaison sont la propriété intellectuelle de Mustang Survival, qui a mis des années à les développer pour ses clients. Sans Mustang Survival il n’y a pas de V1 possible. Nous avons consulté des avocats spécialisés dans les brevets et après avoir examiné ce qui avait été fait auparavant ils ont constaté que la V1 était suffisamment originale pour constituer un dépôt de brevet. L’USPTO (United States Patent & Trademark Office) a alors mis en route un processus approfondi avant de nous délivrer un brevet.

 

Q: Est-ce que le fait d’avoir un système de flotaison dans le dos uniquement permet de garder la tête hors de l’eau une fois à la surface?

A: Il y a plusieurs raisons à ce design:

  1. Comme il est indiqué dans le communiqué de presse, la poche d’air est placée à l’arrière la combinaison afin de permettre à l’utilisateur de pouvoir nager et ramer une fois à la surface.

  2. Ce placement permet d’optimiser la performance de la combinaison qui à la base est destinée au surf. La poitrine et les épaules ne sont pas encombrées, ce qui permet de prendre des vagues sans gêne. Sinon, la capacité de rame est grandement entravée.

  3. Aussi, comme Shane l’a dit, vous devez être conscient pour provoquer le gonflement de la combinaison, donc dans 99,99% vous serez conscient une fois de retour à la surface. Et si pour quelconque raison, vous refaites surface dans un état inconscient, la taille de la poche gonflée d’air vous rend visible rapidement dans une mer blanche d’écume, ce qui permet de vous repérer plus facilement. Quand les vagues sont grosses, Shane et son partenaire Ian Walsh paient toujours quelqu’un pour les surveiller et assurer leur sécurité.

 

Q: Dans la video, vous dites que Billabong veut rendre la combinaison disponible à l’élite des surfeurs de grosses vagues. Pouvez-vous expliquer?

A: Le terme “elite du surf de grosses vagues” dans la video peut être interprété comme désignant les surfeurs pro sponsorisés. Je tiens à dire que cela signifie pour nous tous les surfeurs qui chargent déjà des grosses vagues à travers le monde. Shane l’a déjà dit dans son interview à TWS, mais je tiens à repréciser que Billabong n’est en aucun cas en train d’essayer de contrôler le surf de grosses vagues. Nous voulons seulement rendre la discipline plus sûre et nous rendrons cette combinaison disponible à tous surfeur qui en aurait besoin. Il s’agit d’une petite communauté à l’échelle mondiale, il y a beaucoup de gars qui chargent au Chili, en Afrique du Sud, à Tahiti, en Europe, à Mexico, en Australie, au Brésil, à Hawaii etc… Nous avons déjà reçu des demandes de toutes ces régions et nous ferons de notre mieux pour que cette combinaison aille aux bonnes personnes. C’est une responsabilité que nous ne prenons pas à la légère.

 

Q: Quand est-ce que la V1 sera disponible au public?

A: Nous sommes très heureux de toutes les demandes que nous avons reçu ! La liste est déjà longue et nous tiendrons chacun informé de l’évolution. Nous essayons de réaliser cela aussi vite que possible, mais nous n’avons pour l’instant que quelques prototypes. Nous sommes en train d’étudier les possibilités de production, mais en attendant la combinaison est disponible sur commande et distribuée personnellement à quelques surfeurs expérimentés, à la condition qu’ils signent une décharge de responsabilité. Il y a encore tant de tests à faire et de données à recueillir qu’il est difficile d’affirmer que ce produit sera destiné au grand public.


 

 

Q: Est-ce qu’il s’agit d’une technologie dont vous souhaitez licencier les autres marques ou souhaitez-vous en rester l’unique propriétaire?

A: À ce stade, la V1 est un modèle de combinaison Billabong exclusivement. Nous utilisons des combinaisons existantes de la marque Billabong que nous modifions, mais au fur et à mesure que le projet avance, nous allons réduire la visibilité de la marque.

Billabong n’a aucun intérêt ou joie à voir des surfeurs sponsorisés par d’autres marques avec notre logo sur le dos. Ça serait complètement arrogant et irrespectueux et ce n’est pas ce que nous voulons.

 


 

Q: Etant donné que le Billabong XXL est une compétition majeure de grosses vagues, comment la V1 s’adapte à tout cela?

A: La V1 entre clairement dans le domaine du Billabong XXL. Nous avons un produit légitime pour aider à soutenir les athlètes qui aiment surfer ces vagues géantes.

 

Q: Combien coûte la V1?

A: Alors que nous sommes toujours dans une phase de prototypage, nous vendons la combinaison à nos frais. À ce jour, nous voyons plus la V1 comme un devoir envers la communauté plutôt qu’un moteur de profit.

vues: 7093 j'aime: 3
Photos
  • Voir dans la galerie
  • Voir dans la galerie
  • Voir dans la galerie
  • Voir dans la galerie
  • Voir dans la galerie
  • Voir dans la galerie
  • Voir dans la galerie
  • Voir dans la galerie
  • Voir dans la galerie
  • Voir dans la galerie
  • Voir dans la galerie
  • Voir dans la galerie
     



SUR LE FORUM