Accueil » surf matos » Stylemasters
Stylemasters

Stylemasters

surf matos
L'évolution du rétro... On t'y parle de style, mais uniquement dans le ride. N'espère pas une explication sur les shorts fluo et autres coupes afros.



Réalisateur : Greg Weaver

Producteur : Mark et Stefan Jeremias pour Build Worldwide et Sea Crown Ventures

Riders : Gerry Lopez, Peter Townsend, Shaun Tomson, Wayne Bartholomew, Dan Merkel, Buttons Haluhiokalani, et beaucoup d'autres...

Style : Documentaire sur l'évolution du rétro dans le surf

Durée : 1h33 dont plus de 45 mins de bonus

Prix : 27€






« L'idée, c'est d'adopter le bon style, d'éviter les mauvais mouvements... ».

À travers un film documentaire sur l'histoire du surf sur le North Shore des années 70, Greg Weaver nous fait revivre les premiers pas de la pratique, et les balbutiements de la notion de style dans le ride. À cette époque, l'idée qu'on se fait du surf est en train de changer avec l'émergence d'un niveau professionnel.

Stylemasters évoque le côté hippy du ride à ses débuts en reprenant des images de la période, où effectivement, tout l'aspect très... tranquille du milieu est difficile à ignorer, entre coupes afros et shorts aux couleurs chatoyantes. On ne surfait pas pour vivre, mais on vivait pour surfer. On retrouve les parfaites conditions de Oahu au moment où ses spots n'étaient pas pris d'assaut. La glisse restait alors un monde à part, restreint, voire isolé, et ses adeptes auraient pu passer pour des autistes.

Sur des vagues souvent extrêmes de cinq mètres et plus, les légendes d'aujourd'hui proposaient une approche moins préparée et sans doute aussi plus spontanée. Stylemasters nous raconte également, et non sans une pointe d'humour, l'arrivée des premières filles au sein de ce clan jusqu'alors exclusivement masculin. « On les a d'abord laissées regarder depuis la plage, puis on les a autorisées à rentrer dans l'eau... et les problèmes ont commencé » Ha-ha ?

Le film privilégie un montage souple, où les images préfèrent évoquer que choquer, et laissent parler le surf et la beauté naturelle de l'île hawaiienne sur une narration explicative. Bien entendu, si t'as dormi en cours d'anglais, il risque de t'être difficile de suivre ou de comprendre... Car malheureusement, on reprochera l'absence d'une version française. Cependant, comme avec les BDs, tu peux aussi bien te contenter de regarder les images, qui représentent impeccablement l'esprit old-school et authentique que le réalisateur a voulu faire ressortir.

La B.O. est un peu triste, mais n'oublions pas que les années 70 ne connaissaient ni le hardcore, ni le rap. On admettra donc que c'est pour coller à son époque que Stylemasters a été affublé d'une musique qui pousse à l'ennui, par un certain manque de rythme ou des tonalités monotones... Bluebird ou pas d'ailleurs, puisque deux version sont proposées au menu.

Avec ceci, on a droit à une longue liste de bonus qui va :

Des nombreuses interviews de riders qui nous racontent aujourd'hui comment ils se rappellent d'hier... L'idée est intéressante d'avoir récupéré des points de vue après recul (et quel recul !). On a presque l'impression d'écouter un vieux pêcheur Breton qui déballerait ses souvenirs devant un verre de gros rouge au fond d'un rade finistérien. Sauf que là ça parle de surf, et qu'on se sent concerné...

Aux images de freesurf pur qui se passent de commentaires superflus.

En passant par les très belles photos de ce qu'on pourrait appeler ‘la Belle Époque'...


Ah quand les vagues étaient encore vierges et que tout restait à créer !

En résumé, c'est originel, original et absolument impeccable en vidéo de fond pour des après-midi barbecue / bières.



vues: 1750 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM