Accueil » surf matos » The Bruce Movie
The Bruce Movie

The Bruce Movie

surf matos
Parce qu'il aime ça...

En détail...

Producteur : Veeco Productions (Volcom Stone Inc.)

Réalisateur : Ryan Thomas

Riders : Bruce Irons, himself

Style : Regarde ce que je suis cap de faire. Et toi, t'es cap ? Non évidemment. Sinon on donnerait pas mon nom à un film !

Durée : 39m 25s (et plus d'1 heure de bonus)

Prix : 30 €


En résumé...
Entre le documentaire et le film d'action, ce DVD nous permet de jeter un œil curieux sur la vie de l'un des plus grands surfers de notre époque, Bruce Irons, en portant une attention particulière à ses virées de freesurf et à ses quelques dernières années de contests. La façon dont il a failli se faire éjecter du WCT, puis qu'il a finalement récupéré le coup de justesse. Comme si on avait pu douter du contraire !

Cependant les séquences de compétitions (notamment Hossegor et J-Bay) restent rares et généralement appuyées par une explication du maître d'œuvre, comme s'il s'agissait avant tout d'illustrer son commentaire.
The Bruce Movie est une vidéo de freesurf, starring Bruce Irons, point final. Mais toutefois ponctuée d'opinions et d'anecdotes de ses proches. On y retrouve notamment ses parents, son grand frère Andy, Sunny et Kai Garcia, Titus Kinimaka, Kala Alexander, Mark Occhilupo, Dave Riddle, et un grand skater, Danny Way.

Qu'est ce qu'on découvre ? Entre autres...
Que Bruce était un mini bébé prématuré de dix semaines.
Qu'il a un passé punk.
Qu'il est à la fois sarcastique et respectueux des gens et de l'océan.
Qu'il crache en voiture.
Qu'à neuf ans déjà il ne craignait pas de s'attaquer aux barrels locaux (Hawaii) comme un forcené.
Que certains s'interrogent sur sa tendance à porter des t-shirts noirs.
Que ses proches estiment qu'il a toutes ses chances de décrocher le titre mondial.
Et qu'il n'estime pas mieux rider que son frérot.
Frérot d'ailleurs qui lui a donné envie de se lancer dans la compétition lorsqu'il a décroché son premier prix.

Bref, comme l'explique Lyon Hamilton « Bruce surfe parce qu'il aime ça ». Et ça se voit. C'est aussi pour ça que son film se regarde si facilement : 40 minutes de barrels, de gauches monstrueuses et de droites ultra-rapides. Du lourd, du gros, du gras, du brut, le tout agrémenté d'une bande son aussi rythmée et énergique que la star.
40 minutes complétées par plus d'une heure de bonus. Soit des interviews où ses amis commentent librement la vie et la personnalité de Bruce Irons.

Ok, c'est vrai, tout le monde n'est pas forcément fan du sujet. Mais pour regarder The Bruce Movie, inutile de l'être car les anecdotes sont toujours brèves et légères. Malgré l‘intitulé, ce qu'on retient avant tout c'est le ride, les belles images, et les spots légendaires (Hawaii, Indonésie, Australie, Tahiti, Californie, France et Afrique du Sud). Mater cette vidéo, c'est comme suivre le pro sur ses vagues préférées et toujours y trouver des conditions idéales. Des sessions de fou avec pour seule compagnie une board bien solide, une musique agréable et le chant de l‘océan.

Pour conclure, je me vois dans l'obligation de plagier Titus Kinimaka avec cette évidence : « Bruce is born to surf ».
Du coup regarder Bruce prendre son pied sur les vagues, ça permet de prendre soi-même son pied... devant son écran. On va s'en contenter.

vues: 1963 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM