Accueil » Surf » 2011-2012 surfing year : La transition
2011-2012 surfing year : La transition

2011-2012 surfing year : La transition

Surf
Bruno Degert et sa vidéo "wAys", le retour de Mundaka, le réveil de Jaws en paddle, Wavegarden à Bristol et tutti frutti

 

 

2012 s'ouvre donc après une année particulière dans le monde de la compétition ASP. Le « tournoi de tennis » qu'est devenue la course au titre mondial (selon le tout récent licencié du World Tour, le bad boy Bobby Martinez) ne subira plus le fameux « cut » de la mi-saison, qui a offert cette année à Gabriel  Medina une ascension fulgurante dans les rangs de l'élite et suscita la bronca et l'ire des anciens du Tour. Finalement, la branlée que le très jeune brésilien colla à ses prédécesseurs fut largement méritée, et sans revenir sur le débat, le surf à changé et les trentenaires qui n'ont jamais travaillé les airs ne pourront sans doute désormais espérer engranger des points que sur les vagues les plus tendues de la planète... Encore que Gabriel Medina a prouvé aux fâcheux qu'il pouvait largement assurer à Hawaï dans des conditions pour le moins velues. Quoi qu'il en soit, un cut à mi-saison était un peu débile, et l'ASP revient à la formule initiale.

En vrac en ce début d'année : l'annonce surprenante de l'ouverture prochaine d'une première vague artificielle digne de ce nom chez nos voisins britanniques à Bristol. Surprenant donc, car la ville est davantage connue pour ses nombreux clichés que pour sa culture glisse : son trip-hop, ses banlieues industrielles, ses gamines de 12 ans enceintes et sa prolifération chimico-sensorielle pour teufeurs citadins. Mais les ingénieurs basques de Wavegarden ont donc réussi leur pari et ont su séduire leurs premiers investisseurs pour créer un bassin de 450 m de long pour 55 secondes de ride (sur le papier) et 10 pound de l'heure.

Mais 2012 sonnera aussi le retour de Mundaka : la très tubulaire caverne basque verra surgir un Billabong Mundaka Challenge pour redonner un peu d'éclat dans les compétitions internationales à une vague capricieuse mais tellement parfaite lorsqu'elle se réveille. New York disparaît des tablettes du WCT après une unique édition. Il est vrai que même si les conditions peuvent envoyer de l'autre côté de l'atlantique, NY City ne fera jamais rêver à la hauteur d'une vague fidjienne telle Tavarua et Restaurant, voire auprès d'un hypothétique retour d'un contest à G-Land, tant attendu et depuis fort longtemps.

En attendant la reprise du WCT chez les Aussies et le Bell's Pro, savourons quelques vidéos.

Tout d'abord, une vidéo de 16 minutes sur le gros swell rentré sur le North Shore la semaine dernière et qui a permis de lancer le Jaws Peahi Paddle Challenge le 4 janvier dernier. A table ! Mère Nature a sorti la soupe et le dernier arrivé mangera son pain noir. Une vidéo mal filmée et montée, bref comme si on y était, avec le grand cirque US en action : hélicos et jets, foule agglutinée autour des 4x4, et le lot d'hésitations, de refus tardifs, de bouffes sévères, d'accroche miraculeuse des dérives des guns in extremis, le tout sous un vent offshore compliquant la tâche des paddleurs.

 

 

Et en bonus la vidéo « wAys » du trip de Bruno Degert en OZ et en Indo en cette fin d'année 2011.

 

 

A+ et rincez vos néoprènes !

 

vues: 2295 j'aime: 4
     
Même sujet
Gabriel Medina, Kolohe Andino et Miguel Pupo chez Wavegarden !

Gabriel Medina, Kolohe Andino et Miguel Pupo chez Wavegarden !
Exclusif : le gratin mondial teste la vague artificielle Wave Garden pendant le WQS de Zarautz

La Wavegarden va ouvrir ses portes au public en 2012

La Wavegarden va ouvrir ses portes au public en 2012
La désormais célèbre vague artificielle sera dopée à 1m30 (en attendant mieux) pour le prochain prototype




SUR LE FORUM