Accueil » Surf » SOORUZ LACANAU PRO
SOORUZ LACANAU PRO

SOORUZ LACANAU PRO

Surf
VAGUES EXCEPTIONNELLES SUR LE SOORUZ LACANAU PRO

Conformes aux prévisions, des vagues de plus de deux mètres déferlent sur le spot de Lacanau Océan (33-Gironde) pour la 33ème édition du SOORUZ LACANAU PRO, étape du Championnat du Monde de surf professionnel ASP qui se tient jusqu’à dimanche. La puissance et la dangerosité des vagues ont fait plusieurs victimes parmi les surfeurs ainsi que plusieurs planches cassées. Mais ces vagues dantesques ont également fait le bonheur de surfeurs solides à l’image de l’Allemand de 28 ans Marlon Lipke, vainqueur de la première étape Française en Vendée et du Marocain de 18 ans Ramzi Boukhiam, récent champion d’Europe Junior et auteur de la meilleure note de la journée. Dans ce dernier tour avant l’entrée en lice des têtes de série demain lors des 32èmes de finale, le Réunionnais Ugo Robin (18 ans), le Vendéen Tristan Guilbaud (21 ans) et le Canaulais Nicolas Rémi (22 ans) se qualifient avec brio pour la suite du French Pro qui reprend ce vendredi à 9h00.

Dès potron-minet, surfeurs, organisateurs et rares spectateurs matinaux admirent le spectacle naturel qu’offre l’océan avec une houle de 2,30 à 2,50 mètres lissée par un léger vent "off-shore" (vent de terre). Dans ces conditions, les meilleures depuis le début de l’événement et assurément de toutes les éditions du French Pro, la première série de la journée marque le coup avec la qualification de Marlon Lipke, vainqueur du Protest Vendée Pro en avril dernier, victime d’un choc à l’épaule l’obligeant à sortir à mi-temps de sa série. Il termine cependant premier grâce à sa première vague notée 8,33 points.

Plus tard dans la matinée, c’est au tour du surfeur Espagnol Pablo Gutierrez de subir la puissance des vagues Canaulaises : il casse sa planche et perd sa série au bénéfice du récent Champion d’Europe Junior, Ramzi Boukhiam. Ce dernier, tout à fait à l’aise dans ces conditions qui doivent lui rappeler le swell Chérifien, réalise la meilleure performance de la journée avec une longue vague puissamment surfée auréolée d’un 9,67 points sur 10. Il déclare : "C’était un peu la loterie. Après avoir pris une vague, j’ai perdu dix minutes à repasser la barre. Il me fallait un 7 à une minute de la fin donc j’ai pris des risques pour obtenir cette note. J’ai eu une bonne droite sur laquelle j’ai fait deux grosses manœuvres. Depuis que je suis petit, je m’entraîne sur des droites car il n’y a pratiquement que ça près d’Agadir à la Pointe des Ancres". A l’heure du déjeuner, le Français Ugo Robin dévore ses adversaires et coiffe sur le poteau le Polynésien Steven Pierson avec trois dixièmes de points d’avance. "Avant d’aller à l’eau, j’appréhendais beaucoup de surfer dans des vagues aussi grosses !" s’exclame-t-il. Concernant sa performance, il rajoute : "J’ai eu une bonne vague au bout de 7 minutes qui m’a permis d’obtenir un 5,10 points. Après j’ai beaucoup ramé et attendu. A 2mn30 de la fin, j’ai réussi à prendre une bonne vague en enchaînant un roller et un carve, et obtenir ainsi un 5,73 points me plaçant en tête".

La surprise de la journée se déroule lors de la 14ème série de la journée avec la performance du local Nicolas Rémi, membre du Lacanau Surf Club, qui réalise d’entrée de jeu trois beaux rollers notés 7,17 points et prend la tête de la série. Il est rattrapé assez rapidement par l’Américain Michael Powell, mais il conserve sa seconde place jusqu’à la fin de la série, synonyme de qualification pour les 32èmes de finale. "J’ai fait le job, dit-il à sa sortie de l’eau. Je n’étais pas du tout impressionné par la taille des vagues. Je suis plutôt Surf Old School : les rollers, les carves, donc les conditions étaient idéales pour moi. J’ai réussi à évacuer mon stress en me disant que j’étais invité et que je n’avais rien à perdre. En effet, je participe à cette compétition grâce aux dirigeants de Soöruz qui m’ont offert cette wild card et je les en remercie. Je ne pensais pas arriver à ce niveau là". La toute dernière série clôture la journée en apothéose pour les Français avec la qualification du Gillocrucien Tristan Guilbaud qui composte son ticket pour les 1/32 avec l’art et la manière, affichant un 9,00 points sur l’une de ses vagues.

Demain, le "call" est à 9h00 avec les 16 séries des 32èmes de finale et l’entrée des ténors dont les deux tenants du titre du French Pro : le Landais Joan Duru en 2009 et le Brésilien Wiggolly Dantas en 2010. Le show s’annonce toujours aussi spectaculaire avec une grosse houle qui se maintient. Le SOORUZ LACANAU PRO peut être suivi en direct sur internet grâce au livestreaming sur sooruzlacanaupro.com.

 

vues: 3400 j'aime: 0
     
Même sujet
RENCONTRES AU SOMMET SUR LE SOORUZ LACANAU PRO

RENCONTRES AU SOMMET SUR LE SOORUZ LACANAU PRO
Le Soöruz Lacanau Pro, seconde étape française de l’ASP Men’s Star avec la présence de trois tenants du titre...

SOORUZ LACANAU PRO

SOORUZ LACANAU PRO
JOURNÉE DIFFICILE POUR LES FRANÇAIS LORS DES PREMIERS TOURS DU SOORUZ LACANAU PRO

SOORUZ LACANAU PRO

SOORUZ LACANAU PRO
La brise du sud reporte la compétition...

SOORUZ LACANAU PRO

SOORUZ LACANAU PRO
LES TENANTS DU TITRE DURU ET DANTAS SE QUALIFIENT POUR LES 1/16 DANS DE PUISSANTES CONDITIONS




SUR LE FORUM