Accueil » Surf » Vendée Pro
Vendée Pro

Vendée Pro

Surf
Conditions hachées à la Sauzaie, mais Fred Robin fait le nécessaire.


Les 1/8èmes de finales sont lancés dans une houle difficile; les séries avoisinent le mètre mais le vent continue de les écraser. La journée sera au petit bonheur la chance pour chacun des Européens. Il faudra user d'une grande perspicacité pour deviner dans le chaos de l'océan, la vague qui partira à gauche et celle qui partira à droite.
De fait, de nombreuses interférences viendront en plus désavantager les notes des surfers; en effet, le règlement de jugement stipule qu'une interférence causée sur un autre compétiteur entraîne une pénalité, à savoir, au lieu d'avoir 3 vagues comptabilisées, seules 2 compteront pour le passage à l'examen final. C'est comme ça que Pablo GUTIEREZ, l'Espagnol se voit sortir des 1/8ème de finales.

Même chose pour Didier PITER pour qui l'expérience de haut niveau européen n'aura pas suffi. Le reste de la journée se déroulera dans la même tension, et pourtant impossible de parier sur le lendemain car nous prédit des conditions dignes d’un lac suisse. Alors, on continue.



Quarts de finales; Miky PICON doit affronter de la même façon les assauts imprévisibles de l'océan, difficile de se placer, même pour un classé 3ème au classement général du WQS. En sortant de sa série manquée au profit de Joao ANTUNES et de Jonathan GONZALES, il se plaindra de la température de l'eau "j'avais les pieds congelés et je n'arrivais pas à me stabiliser sur ma planche, je n'arrêtais pas de glisser". Difficile et décevant pour Miky qui aura donné le meilleur de lui-même. Série de quarts de finales difficiles aussi pour Patrick BEVEN, meilleur surfer de la journée d'hier. Grégory PASTUSIAK, surfer local, saura utiliser son expérience du coin et saisit sa chance en prenant, à 40 secondes de la fin, une dernière vague qui le sélectionnera pour les demi-finales.


De la première demi, réussiront à se démarquer Frédéric ROBIN et l'espagnol Jonathan GONZALES. Dans la seconde, Eric REBIERE dominera largement, en parallèle à une bataille serrée entre les 3 autres compétiteurs Kepa ACERO, Hodei COLLAZO et Adi GLUSKA. Hodei COLLAZO nous fera la surprise de sortir Kepa ACERO, à priori beaucoup plus expérimenté.


Pour la finale, les vagues chutent, mais le surf est cependant de très bonne qualité. Hodei COLLAZO, plus jeune participant de la finale fera preuve d'un grand courage mais manquera de perspicacité face à des habitués des compétitions internationales. Jonathan GONZALES échouera aussi sur le reefbreak, terminant juste derrière Eric REBIERE, le franco-brésilien et biarrot d'adoption. La victoire revient logiquement à Fredo ROBIN, seul à avoir placé des manoeuvres opportunes sur ses dernières vagues.


Classement de la finale
1. Frédéric ROBIN
2. Eric REBIERE
3. Jonathan GONZALES
4. Hodei COLLAZO

vues: 939 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM