Accueil » VTT » Hans Rey
Hans Rey

Hans Rey

VTT
"Mon prochain trip sera avec Darren Berrecloth. Il est prévu d'aller faire la première descente en vtt du Mt. Ararat en Turquie. En même temps, nous partirons à la recherche de l'Arche de Noé..."


Si les premières icônes du freeride se nomment Garry Fisher ou Tom Ritchey et évoluaient au début des années 70, le premier rider à l'avoir popularisé à travers les vidéos est bel et bien Hans Rey.
Au début des années 90, on le voyait déjà sauter les chutes d'eau en Jamaïque. 15 années plus tard, il est toujours là et continue à vivre de sa passion. C'est l'occasion de rencontrer un des rares riders à avoir connu toutes les différentes phases du mouvement freeride. En plus, il ne ride pas seulement pour les photoshoot car il y a peu, il participait à un show de north shore (Bike Days, Suisse) en compagnie de Richie Schley, Timo Pritzel, Kamil Tatarokovic, ...

Prénom : Hans
Nom : Rey
Ville : Laguna Beach, CA - USA
Pays : USA
Nationalité : Suisse
Profession : aventurier, promoteur, moutain biker
site web : www.hansrey.com



Qu'est ce que tu fais pendant la saison d'hiver ?
Ma saison ne s'arrête pas vraiment, je fais du vtt tout le temps. L'hiver j'en profiter pour travailler sur des nouveaux projets, travailler avec mes sponsors en développant de nouveaux produits et de nouvelles idées. J'en ai profité pour passer du temps à la maison ou je peux m'entraîner régulièrement. C'est aussi là que je peux être créatif et productif car mes aventures demandent beaucoup de préparation et de recherches.

Tu viens d'aller en Himalaya avec Richie et Wade et tu vas en Turquie en Septembre. Peux-tu nous parler de ton prochain trip ?
Mon prochain trip sera avec Darren Berrecloth. Il est prévu d'aller faire la première descente en vtt du Mt. Ararat en Turquie (plus de 5000m d'altitude). En même temps, nous partirons à la recherche de l'Arche de Noé. Beaucoup de personnes croient qu'elle est recouverte par de la glace et se trouve au sommet des montagnes. Nous tenterons aussi de faire le jour sur les dernières expéditions. Le tout sera filmé pour la télé.

Tu es l'un des athlètes (tous sports confondus) qui a une des plus longues carrières. Comment expliques-tu cela ?
Je n'en suis pas sûr, mais je pense que je n'ai pas laissé ma carrière être dictée seulement par les compétitions. Même si j'ai fait 20 ans de compète, j'ai toujours eu une deuxième corde à mon arc. Depuis que je fais du bike et spécialement dans le trial qui est une discipline de niche, les sponsors ont toujours injecté peu d'argent. J'ai toujours fait des shows de trial qui m'ont apporté une certaine reconnaissance et une exposition médiatique, ce qui est toujours un plus pour les sponsors. J'ai aussi fait des vidéos et d'autres choses avant que tout cela devienne populaire. Ces différentes activités m'ont permis d'avoir de solides bases. Très tôt, j'ai poursuivi l'aspect non-compétitif du sport et aussi l'aspect fun en étant un des pionniers du vtt extrême et du freeride. Actuellement je continue avec mes expéditions, toujours accompagné d'un autre rider.



En 2001, GT était en faillite et tu es resté chez eux. Pourquoi n'es tu pas parti dans une autre compagnie ?
GT était une famille pour moi et j'avais leur soutien depuis plusieurs d'année et ils ont été super avec moi. Je n'ai pas senti qu'il fallait partir juste parce qu'il y avait des problèmes ou qu'ils avaient arrêté de payer les salaires. J'ai considéré le fait qu'il y avait de nouveaux propriétaires et managers et je pensais que je pourrais les aider à faire remonter GT et les aider à comprendre GT. Cela n'a pas été toujours facile car j'ai vécu 5 différents managements après la mort de Richard Long (le fondateur) en 1996. Chaque fois, j'ai dû me présenter et justifier ma position. Il y a eu un moment ou je n'ai pas été payé pendant 6 mois et ensuite j'ai du réduire mon contrat avec une réduction de salaire. Mais c'était agréable de rester chez eux. Ensuite, GT a effectué un grand retour dans un marché difficile et compétitif. Les produits et le nom ont été un grand plus et n'ont jamais souffert de cette faillite. Ensuite, les nouveaux managers ont su injecter avec succès l'esprit GT dans l'entreprise.

Est-ce que tu as reçu un salaire en 2001 ?
Comme je l'ai dit avant, quand les investisseurs du groupe ont déclaré faillite, ce n'était pas parce que les ventes étaient en baisses mais parce qu'il avait eu de grosses erreurs qui avaient été commises et aussi à cause de l'association avec Schwinn, plus d'autres facteurs. Ils n'ont pas honoré nos contacts et la plupart des riders du team ont perdu au moins 3 mois de salaires. Une petite partie a été récupérée après que la faillite ait été réglée. La plupart des riders du team sont partis et j'ai aussi exploré d'autres options mais je ne voulais pas vraiment partir. J'imaginais que les nouveaux propriétaires auraient juste besoin d'un peu de temps pour comprendre ce qu'il y avait à faire. J'étais content de rester chez eux même si cela n'a pas été toujours facile.

Quels sont les buts pour cette saison, à part tes trips ?
Bon, je veux avoir du plaisir et profiter de la vie. Je pense que c'est un des meilleurs jobs du monde et une partie de ce job est aussi de contenter mes sponsors. Pour y arriver, il faut une bonne exposition médiatique. Ainsi, je travaille avec les medias du monde entier. Je fais aussi un peu de télé, ce qui m'aide à faire un de la pub pour mes sponsors et pour le sport. Je ferai aussi de la promotion pour mes sponsors dans divers événements de vtt, salons, etc... et aussi beaucoup de photoshoots, tout en continuant à travailler pour mon association caritative, Wheels 4 Life (wheels4life.org).



Tu as été le premier rider à faire des vidéos de freeride et maintenant on ne te voit pas dans des vidéos comme The Collective ou NWD. Quelle est la raison ?
Des fois, il est temps de passer le relais. Dans ce type de films, toutes les actions sont prédéfinies et beaucoup de riders peuvent le faire. Je n'ai heureusement pas besoin de lutter pour obtenir une petite section dans un de ces films. Je préfère me concentrer sur la télé et d'autres projets. Dernièrement, j'ai participé à des vidéos mais je préfère faire mes propres vidéos plutôt que d'être perdu parmi d'autres riders. En plus, certaines personnes à la tête de ces films ont trop de contrôle et en profitent au détriment des riders. Ces films font la part belle à des actions de haut niveau, ce qui est bien pour le sport, mais j'y ai eu aussi eu droit, avant que la plupart des jeunes riders sachent marcher. A mon âge, je préfère me concentrer sur ce que je sais faire de mieux.

Avec quels riders préfères-tu rider ?
C'est un mix car j'aime toutes les différentes disciplines de notre sport. Souvent, je roule avec Lopes, Richie, Peaty, etc... mais aussi avec Frischi ou Ralph Naef. Kenny Bealey a aussi passé beaucoup de temps chez moi l'année passée, c'était sympa. Quant je suis à la maison, je roule avec le célèbre Laguna Rads Club, un des plus anciens club de moutain bike du monde.

Quels spots préfères-tu ?
J'aime la diversité et ces dernières années j'ai passé beaucoup de temps dans la région d'Alta (http://www.alta-rezia.com) car j'aime beaucoup ce coin. Cet été, j'ai prévu de passer 4 semaines dans le refuge d'Alm, au-dessus de Livigno pour rouler et passer du bon temps. Il s'y passe beaucoup de choses et c'est l'endroit des Alpes que je préfère. Tous les bike parks sont aussi parfaits !



Et quel endroit as-tu envie de découvrir ?
Je suis allé dans plus de 60 pays mais il y en a encore plus à découvrir. Actuellement, j'ai la Bosnie et Madagascar dans mon viseur.

Est-ce que tu penses que tu rouleras encore dans 20 ans ?
J'espère que je roulerai encore. Après tout j'aurai 60 ans, se serra le moment de participer à ma première course de XC...

Combien de temps espères-tu encore être un rider professionnel ?
C'est dur à dire, cela dépend de beaucoup de choses. Ce ne serra pas de la même manière que par le passé mais il y a beaucoup de façons différentes de s'investir dans ce milieu comme porte-parole, modèle, promoteur, etc ... et peut-être pas forcément basé uniquement autour du ride. Depuis l'âge de 16 ans, je pense arrêter et depuis je dis: " je pense que je vais encore rouler une ou deux années". Je resterai fidèle à cette devise.

Si je te donne 20 000 dollars, tu en fais quoi ?
Tout dépend de ce que je dois te donner en retour... Actuellement je pense que je rénoverais ma maison, la semaine prochaine j'aurai envie d'acheter de nouveau gadgets et dans 2 semaines quelque chose d'autre...

Mot de la fin ?
Ne meurs pas entrain de réfléchir - Vit tes rêves !

Félicitations pour ta longévité et longue vie à wheels4life.org !

Pour les photos, merci à :
Blake Jorgenson : www.blakejorgenson.com
Victor Lucas : www.freezefocus.com
Marco Toniolo : www.marcotoniolo.com

Version originale anglaise
Fistname : Hans
Name : Rey
Town : Laguna Beach, CA - USA
Country : USA
Nationality : Swiss
Job : Adventurer/ Promoter/ Mountain Biker
site web : www.hansrey.com

What are you doing during the winter season ?
My season never really stops, it just goes in cycles. In the winter I often use the time to work on new projects, work close with my sponsors on new developments and ideas, spend time at home where I can train regular and be the most creative and productive. My adventure trips require a lot of planning and reseach

So, you went with Richie and Wade in Himalaya and you are going to Turkey in September. Can you tell us a little bit more about your next trip ?
The next trip I'm working on is with Darren Berrecloth. The plan is to do a first descent with bikes of Mt. Ararat in Turkey (its over 5000m tall). At the same time we will be searching for Noah's Ark, which many believe is buried in a ice cap high on the mountain, we will also shed some light on past expeditions and finds with that mission. It will be filmed for TV.

You are one of the athletes (in all sports) who has one of the longest carrier. How do you explain it?
I'm not sure, I guess I didn't let my career be dictated just by competitions. Even though I competed for 20 years, I created always a second leg for myself, partly in order to support my self, since biking, especially trials, are very niche disciplines with little sponsor money available. I always did trials shows on the side, which also gave me much recognition and exposure and great value for the sponsors, I also did videos and other things before they became very popular. Those things helped me build a solid foundation. Early I started pursueing the non-competitive side of the sport and the fun aspect. Pioneering Extreme Biking/ Freeriding and continueing to this day with my adventure team expeditions/ trips.

In 2001, GT was in bankruptcy and you stay with them. Why did you not move to another company?
GT was family for me and they supported me a lot over the years and have been good to me. I didn't feel like it was the right thing to do to run away, just because they were in trouble or stopped paying. Especially considering they had new owners and management, I figured I could help them bring GT back and help them understand GT.
It wasn't always easy, I went through about 5 different managements, after Richard Long (founder) had passed away in 1996, each time I had to explain myself and justify my position. There was a time when I didn't get paid for about 6 month and afterwards had to restructure my deal with them and take a pay cut, but it was good to stick around. GT had a strong comeback in a difficult and competitive market, their product and name speaks for itself and that has never suffered, and the new managements have successfully been infused with GT blood.

Did you get a salary from GT in 2001 ?
As I said early, when one of the investment groups declared bancrupcy, that wasn't because sales was down, it was because of big mistakes they had done and was also linked to Schwinn and other factors. They didn't honor our agreements and most of the team riders lost at least 3 month salary. A small part of that was recovered years later in a bancrupcy settlement. Most of the team riders moved on to different teams, I also explored my options, but didn't really want to leave, I figured the new owners would just need a little time to figure out what they had to do. I'm glad I kept sticking around, although it wasn't always easy.

What are your goals for this season, outer your trips ?
Well, I want to have fun and enjoy life, I guess I got one of the best jobs in the world, part of that deal is to keep my sponsors happy. Much of this is based on media exposure. My stage is very global, I work with media all over the world. I also do quite a bit of TV stuff, which helps my sponsors and the sport to get some publicity. I will do promotional work for my sponsors at div. Bike events, tradeshows, etc....Many photoshoots and also build my charity, Wheels 4 Life.

You were the first rider to make some freeride videos and now we don't see you on movies like The Collective or NWD ? What is the reason ?
Sometimes, its time to pass the zepter on. Those kind of movies are all action driven, many riders can do that, I don' t need to fight for the limited parts in those movies, I rather move on and concentrate on TV and other projects. Lately I've been part of some videos, but I rather do my own stuff than be one in a crowd. Some of those movie makers have too much control and also take advantage of the riders. Those movies are also cutting edge, which is good for the sport, but I had my cutting edge days before most of these kids could walk, at my age I rather concentrate on the stuff I'm best at, my niche.

With which riders do you like to spend time ?
It's a mix of guys, I'm connected to all the sub-cultures of our sport. Often I hang out with Lopes, Richie , Peaty, etc...but also with Frischi or Ralph Naef. Kenny Belaey spend some time at my house last year, that was great.
When I'm home I always ride with the infamous Laguna Rads bike club, one of the oldest mountain bike groups in the world.

Which spots do you prefer ?
I like diversity, I got to spent much time in the Alta Rezia Region in recent years, I like it there a lot. I plan on spending 4 weeks in a Alm hut above Livigno this summer, just to ride and hang out. There is a lot going right now and I love that part of the Alps the most.
All the bike parks are a good laugh as well.

And which spots would you like to discover ?
I have been to over 60 countries, but there is much much more to still discover. Some of the destination on my radar include Bosnia and Madagascar

Do you think that you'll be riding in 20 years ?
I hope I still be riding in one form or another on my bike. Afterall I will only be 60 years old then, may it will be a good time to enter my first XC race at that point......

How long do you think you could still be a professional rider ?
That's hard to say, it depends on many things. It wouldn't be in the same form than it has been, but there are many ways to be involved and be a spokesperson, rolemodel, promoter, etc........ maybe not necessarily based around my riding. I've been talking about retirement since I've been 16 years old, since then I've been saying, "I guess I'll ride another year or two", I guess, I'll stick with that statement for now.

If I give you 20'000 dollars what are you going to do with ?
Depends what I have to do in return........I guess this week I would put it towards renovating my house, next week for some toys, and in two weeks for something good.....

Ending words ?
Don't Die Wondering - Live Your Dreams!

Congratulations for your longevity and for wheels4life.org !

vues: 2343 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM