Accueil » VTT » Ispo day 3

Ispo day 3

VTT
3ème jour du salon ou comment parler de l’industrie économique du textile tout en matant le bikini contest.

Urban Supplies

Les news du skate viennent souvent de chez eux.
Urban Supplies est un des plus gros distributeurs allemand de skateboards, chaussures et accessoires. C’est chaque année ici qu’on découvre, et ce avant tout le monde, les produits américains qui débarquent en Europe. On vous laisse apprécier le pro-modèle tout frais de John Rattray chez Zéro, ainsi que la série Sorry de Flip.

La glisse et la moto.

Difficile de définir aujourd’hui ce qui fait partie des sports extrêmes et ce qui est en dehors.
Depuis 2 ou 3 ans, de nombreuses marques de sports dit « extrêmes » se lancent dans la moto. Arnette a ouvert la voie, puis Split, Etnies, DC Shoes sont venus compléter les panoplies des riders de Motocross, Ou freestyle MX pour les initiés. Par contre, c’est moins souvent que les marques de surf se mettent à la moto de Grand-Prix. C’est pourtant le cas de Gotcha, qui, non content de sponsoriser Manu Trou en MX, équipe maintenant l’équipe Honda Pons. Oui, c’est bien le team de Loris Capirossi. Mais celui-ci n’est sponsorisé qu’indirectement par la marque de surfwear. Pourquoi cet engouement ? « Il existe un lien important entre les sports extrêmes et la moto. La vitesse, le vertige, l’adrénaline, ces sensations sont comparables à celles éprouvées par Martin Potter en haut de sa vague. C’est donc relativement naturel de se tourner vers la moto. D’autant qu’une partie du milieu moto possède la même avidité de sensations et de liberté que celui de la glisse. »

Jimmy’s

Existante depuis 1984, la marque de surfwear se lance dans la pompe.
Jimmy’s a débuté son existence dans la fabrication de tee-shirts et de shorts de surf. Mais depuis cette année, c’est devenu aussi une marque de shoes. Officiellement orientées vers le skateboard, les shoes sont malgré tout dans un esprit très lifestyle. En tout cas, la licence Europe est déposée et la marque cherche des distributeurs nationaux. Avis aux amateurs.

Rossignol

Non, non, ce n’est pas la première année que Rossignol fait dans le roller !
Rossignol s’est lancé dans le roller Inline voici 7 ans. Et si 2 ans de passage à vide ont empêché le grand public de connaître la marque française, 2002 est définitivement la période de l’innovation. En effet, Rossignol mise à fond sur la technologie. Un patin step-in amélioré permet de retrouver quasiment le confort d’une chaussure classique en terme de marchabilité. Du coté des gammes de patins de vitesse, un nouveau châssis plus aérodynamique et plus rigide a été dessiné. Il est aussi plus léger. Mais la grande innovation réside dans l’avènement du frein à disque. Comme sur les voitures, des disques internes aux roues sont freinés par des ferodo. Pour freiner, il suffit d’avancer le pied, ce qui a pour effet d’actionner un bras qui déclenche l’étrier. Ce nouveau système a pour but de sécuriser le patineur et ainsi d’amoindrir les risques d’accident, ce qu'exigent implicitement les institutions et municipalités.

A demain...

vues: 573 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM