Accueil » VTT » Surf - Montaj
<b>Surf</b> - Montaj

Surf - Montaj

VTT
Jésus marchait sur l’eau et multipliait les pains, Taj Burrow vole au-dessus des flots et multiplie les tricks. C’est tout aussi miraculeux et les preuves existent en vidéo.



Réalisation : Rick Jakovich & Vance « dieu le père » Burrow
Spots :Australie, France, Paradis (Mentawaii)…
Zique : Stereo M.C.'s, Lords of Acid, Crazy Town, The Hives, Resin Dogs, Pitch Black…
Stars : Taj Burrow, Jake Paterson, Taj Burrow, Bobby Martinez, Taj Burrow, Luke Hitchings, Taj Burrow…
Note : 11 apôtres (sur 12)
Prix : VHS : 35 Euros

Montaj n’est pas la première vidéo perso de Taj Burrow puisqu’elle fait suite à Sabotaj sortie il y a 2 ans. Le principe est le même, Vance Burrow suit son fils partout avec un caméscope et Rick Jakovich, ami de la famille, se colle régulièrement à l’eau pour voir ça de plus près.




Avec un titre comme Montaj on est obligé de s’intéresser à la réalisation et sur ce plan là il faut reconnaître qu’on frise le sans-faute. La qualité des images est excellente, notamment sur les prises aquatiques, bravo Mr Jakovich !


Il faut dire que le sujet se prête bien à l’exercice du watershot. On assiste par exemple à une séance de « travail » ou cameraman et photographe sont calés à l’inside tandis que vague après vague, Taj décolle sur la même section : une vraie machine !




Que ceux qui ont peur de se lasser en regardant une vidéo mono-star soient rassurés. D’abord le panel de manœuvres de Taj fait qu’il est loin de se répéter, ensuite d’autres surfers sont présents et assurent une bonne diversité de styles ; et enfin certaines séquences sont entrecoupées d’images d’autres sports (skate, wakeboard, motocross…) que vous apprécierez à moins d’être un surfer intégriste.

La vague la plus impressionnante est sans doute celle du beachbreak en face de chez Taj. Cette jolie machine à tube devient véritablement monstrueuse avec de la taille. En compagnie de Jake Paterson et quelques rares autres kamikazes, Taj se colle des drops énormes, sort des tubes terrifiants et ramasse quelques gaufres mémorables.





On voit aussi Taj passer en France et booster de gros airs sur nos beachbreaks quand il n’est pas occupé à signer des autographes à des pucelles toutes émoustillées de le voir.
Mais c’est peut-être les images d’archives qui vous marqueront le plus. Voir un kid de 11 ans enchaîner les rollers radicaux, décoller des airs et rentrer un 360 va en écoeurer plus d’un. Apres ça on s’étonne à peine de le voir 3 ans plus tard sortir des tubes de 4 secondes et rentrer ses premiers alley-oops. Mince, déjà gamin Taj surfait comme on rêverait tous de le faire.

Olivier Servaire @ Yep . Agoride

vues: 606 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM